Chute des prix de l'or dans un contexte d'apaisement des tensions au Moyen-Orient

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.
22 avril 2024

Chute des prix de l’or dans un contexte d’apaisement des tensions au Moyen-Orient

Les prix de l’or ont temporairement plongé suite à un rallye de cinq semaines, alors que les tensions entre l’Iran et Israël semblaient s’apaiser. Le métal précieux a chuté de 2,72 %, atteignant un creux de 2 326,81 $ l’once lundi. Cependant, malgré la récente baisse, les prix de l’or restent élevés, avec une augmentation de 13 % depuis le début de l’année 2024 et de 18 % sur les 12 derniers mois.

Impact de l’apaisement des craintes de conflit sur les prix de l’or

La récente baisse des prix de l’or est largement attribuée à l’apaisement des craintes d’une escalade du conflit entre l’Iran et Israël. Suite au tir par l’Iran de plus de 300 missiles et drones sur Israël en représailles à une attaque présumée contre son ambassade à Damas, les tensions semblaient s’intensifier. Cependant, le guide suprême iranien Ali Khamenei a déclaré que l’armée du pays avait démontré sa puissance et qu’elle n’avait pas l’intention de riposter davantage suite aux explosions à Ispahan, soupçonnées d’être une autre attaque israélienne.

Impact des relations tendues entre l’Iran et Israël sur les prix des matières premières

Historiquement, les relations entre l’Iran et Israël ont été tendues, avec une intensification des tensions depuis le début du conflit entre Israël et le Hamas le 7 octobre. Ce conflit a causé de nombreuses victimes et entraîné une crise humanitaire. Alors que l’Iran et Israël semblaient maîtriser leurs tensions pour éviter une nouvelle escalade, les prix des matières premières, dont l’or, ont réagi à l’évolution de la situation géopolitique.

Influence du conflit en cours sur les prix du pétrole

Outre l’or, les prix du pétrole ont également été significativement impactés par le conflit en cours. Les contrats à terme sur le brut Brent, une référence internationale, se sont négociés à 86,95 dollars le baril lundi, un montant inférieur aux prévisions de certains analystes qui craignaient une hausse à 100 dollars le baril. Cette stabilisation des prix du pétrole est considérée comme une évolution positive, car une escalade pourrait conduire à un environnement inflationniste.

Autres facteurs influençant les prix de l’or

Si l’apaisement des tensions au Moyen-Orient a contribué à la baisse temporaire des prix de l’or, d’autres facteurs tels que la pression des prises de bénéfices et la faiblesse des liquidations longues sur les marchés à terme ont également joué un rôle. Un certain nombre de sociétés minières aurifères ont effectué des ventes à terme jusqu’aux nouveaux niveaux de prix élevés, ce qui pourrait freiner de nouvelles hausses de prix. On s’attend à ce que l’afflux de nouveaux métaux sur les marchés à terme apporte des quantités substantielles d’or aux sociétés minières cherchant à sécuriser des profits face à l’inflation.

Rôle des bourses à terme chinoises dans la hausse des prix de l’or

Les bourses à terme chinoises ont également contribué à la hausse des prix de l’or ces dernières semaines, avec une activité commerciale accrue. Cependant, l’apaisement perçu des tensions au Moyen-Orient et le potentiel de prises de bénéfices ont influencé la récente baisse des prix de l’or.

Malgré la baisse, les prix de l’or restent élevés

Malgré la récente baisse, les prix de l’or restent élevés à cause de divers facteurs, notamment les tensions géopolitiques et les inquiétudes liées à l’inflation. La stabilisation des prix des matières premières, y compris de l’or et du pétrole, est une évolution positive. Cependant, la situation au Moyen-Orient reste volatile et les événements géopolitiques futurs pourraient à nouveau influencer les prix des matières premières.

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.