Comprendre le déclin du yen japonais

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.
31 mars 2024

Comprendre le déclin du yen japonais

Le yen japonais a subi une baisse significative face au dollar américain, malgré la décision récente de la Banque du Japon de mettre fin à sa politique de taux d’intérêt négatifs. Cet aboutissement inattendu a mis la pression sur le gouvernement pour qu’il intervienne et s’attaque au problème. Afin de mieux comprendre les causes de la chute du yen et ses répercussions sur le Japon, nous nous pencherons sur les derniers développements.

L’impact de la Banque populaire de Chine

Un des facteurs contribuant à la dépréciation du yen est l’influence de la Banque populaire de Chine (BPC). Les taux de parité pivot quotidiens de la BPC, qui servent de lignes directrices pour les transactions en yuans, ont un impact direct sur le taux de change du dollar face à diverses devises, y compris le yen. Toute fluctuation du yuan peut influencer la pression vendeuse sur le yen, ce qui affaiblit davantage la devise japonaise.

La force du dollar

Un autre facteur crucial est la forte persistance du dollar, alimentée par les politiques protectionnistes des États-Unis. À l’approche de l’élection présidentielle américaine, une campagne “Buy American” a émergé, promouvant l’usage du billet vert. Cette campagne et la vigueur du dollar qui en a résulté ont contribué à la faiblesse du yen.

Impact sur les grandes entreprises par rapport aux petites entreprises

Alors que certaines grandes entreprises japonaises peuvent bénéficier de la faiblesse du yen et de l’envolée du marché boursier, les petites entreprises ont du mal à réaliser des profits. L’impossibilité d’augmenter les prix en raison de la faiblesse de la monnaie a désavantagé ces entreprises, limitant leur capacité à prospérer dans le contexte économique actuel.

Le défi qui attend la Banque du Japon

En ce qui concerne l’avenir, la Banque du Japon est confrontée au défi de se retirer des actions et des obligations. Au cours des deux dernières décennies, avec des taux d’intérêt proches de zéro ou négatifs, le Japon est devenu le plus grand créancier mondial. Cela a donné lieu au carry trade du yen, où les investisseurs empruntent en yen à bas coût et investissent dans des actifs à rendement plus élevé. La normalisation des taux d’intérêt au Japon pourrait perturber ce carry trade et avoir des conséquences significatives pour les marchés mondiaux.

Perspectives optimistes sur le marché boursier japonais

Malgré les défis, certains experts restent optimistes quant au marché boursier japonais. Larry Fink, le PDG de BlackRock, estime qu’en raison de l’affaiblissement du yen, les actions japonaises sont actuellement sous-évaluées. Il met en avant la qualité des entreprises japonaises et leur potentiel de bénéfices, suggérant qu’il y a encore de la marge pour la croissance.

La baisse continue du yen par rapport au dollar américain a suscité des inquiétudes et a mis la pression sur le gouvernement japonais pour qu’il intervienne. Des facteurs tels que l’impact de la Banque populaire de Chine et la force du dollar ont contribué à la faiblesse du yen. Alors que les grandes entreprises et le marché boursier peuvent bénéficier de la faiblesse du yen, les petites entreprises ont du mal à augmenter leurs prix et à générer des bénéfices. Le défi pour la Banque du Japon réside dans le retrait des actions et des obligations, ce qui pourrait perturber le carry trade du yen. Malgré ces défis, certains experts restent optimistes quant au marché boursier japonais. L’avenir du yen et ses répercussions sur le Japon continueront d’être surveillés de près par les investisseurs et les économistes, car ils pourraient avoir des implications plus larges pour l’économie mondiale.

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.