En mars, l'augmentation des prix à la production ralentit

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.
11 avril 2024

En mars, l’augmentation des prix à la production ralentit

Les prix à la production aux États-Unis ont connu une hausse plus lente que prévu en mars, offrant un bref répit face aux inquiétudes persistantes sur l’inflation. L’Indice des prix à la production (IPP) n’a augmenté que de 0,2 % sur le mois, ce qui est inférieur à l’estimation des économistes de 0,3 %. Néanmoins, d’une année sur l’autre, l’IPP a grimpé de 2,1 %, marquant la plus forte hausse depuis avril 2023. Cela suggère que les pressions inflationnistes pourraient maintenir un niveau élevé d’inflation.

Les prix à la consommation augmentent plus que prévu

Les chiffres légèrement optimistes de l’IPP ont été publiés suite aux données de l’Indice des prix à la consommation (IPC), qui ont révélé une augmentation de 3,5 % des prix à la consommation d’une année sur l’autre en mars, dépassant les attentes. L’escalade de l’IPC a alimenté les craintes que la Réserve fédérale retarde la baisse des taux d’intérêt.

L’incertitude obscurcit les baisses de taux d’intérêt

La perception du marché sur les réductions imminentes des taux d’intérêt de la Réserve fédérale s’est obscurcie à la suite des récentes données sur l’inflation. Cependant, George Ball, président de la société d’investissement Sanders Morris, estime que les bénéfices des entreprises seront le facteur décisif pour l’évolution du marché à l’avenir. Il souligne que les bénéfices des entreprises sont plus solides que prévu, même dans un contexte de taux d’intérêt élevés.

Incohérences dans les données sur l’inflation

Les dernières données de l’IPP suggèrent que les informations sur l’inflation sont incohérentes, ce qui rend crucial de surveiller le rapport sur les dépenses de consommation personnelle (PCE) qui doit être publié à la fin du mois d’avril. Ce rapport est la mesure de l’inflation préférée de la Fed. D’ici là, les spéculations et l’incertitude entourant les baisses de taux d’intérêt pourraient se poursuivre.

Reprise du marché et intérêt pour les produits de base

Le marché boursier a montré des signes de reprise après la liquidation de mercredi, et la dépréciation du dollar a été quelque peu exagérée. Dans le secteur des matières premières, le brut West Texas Intermediate et le Brent, ainsi que l’or et le bitcoin, restent attrayants pour les investisseurs.

Signes positifs du marché du travail

Le marché du travail a également montré des signes encourageants, avec une baisse des demandes d’allocations chômage à 211 000 pour la semaine se terminant le 6 avril, par rapport au chiffre de 222 000 de la semaine précédente. Les demandes continues ont augmenté à 1,82 million, selon le département du Travail.

En résumé, les données de l’IPP apportent un soulagement temporaire aux inquiétudes prolongées sur l’inflation, mais la prudence concernant les baisses de taux d’intérêt de la Réserve fédérale persiste. Les bénéfices des entreprises sont attendus comme un moteur important du marché, et le prochain rapport PCE sera scruté de près pour vérifier l’exactitude des données sur l’inflation.

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.