Déclaration publicitaire

Fluctuations de l'euro en réponse à l'affaiblissement du dollar

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.
12 décembre 2023

Fluctuations de l’euro en réponse à l’affaiblissement du dollar

L’euro a connu quelques fluctuations ces derniers jours, alors que le dollar américain recule avant la publication des chiffres de l’Indice des Prix à la Consommation (IPC) américain. L’euro a atteint des plus hauts intrajournaliers près de 1.0800 lors des échanges européens du matin, profitant de l’affaiblissement du dollar. Le Bureau of Labor Statistics des États-Unis devrait annoncer une légère baisse de l’inflation américaine à 3,1 % sur les douze derniers mois jusqu’en novembre, l’IPC de base restant stable à 4 %. Ces statistiques seront examinées de près en raison de leur potentiel d’influence significative sur les cross du dollar américain.

Le rôle des spéculations des investisseurs

Les spéculations des investisseurs sur la prochaine décision de politique monétaire de la Réserve fédérale, prévue pour mercredi, alimentent les marchés des changes. Tout changement inattendu dans les tendances de l’inflation pourrait influencer de manière significative la direction à court terme du dollar américain. La tendance immédiate de l’euro continue d’être baissière tant qu’il se maintient en dessous de 1.0815. Le retournement correctif de la paire depuis les plus hauts de fin novembre a trouvé un support au niveau du retracement 50% de Fibonacci du rallye d’octobre-novembre, à 1.0730. Le biais à court terme reste négatif, avec 1.0815 susceptible d’offrir une résistance considérable. Les supports se situent à 1.0730 et les plus bas de début novembre à 1.0660.

Décisions à venir sur les taux d’intérêt

La Banque Centrale Européenne (BCE) et la Réserve fédérale doivent décider de leurs taux d’intérêt plus tard cette semaine. Avant ces annonces, les anticipations de taux d’intérêt de la BCE ont été réévaluées de manière accommodante à la lumière des données de la zone euro. En revanche, la Réserve fédérale pourrait être plus réticente à procéder à des baisses de taux significatives en raison de la résilience relative de l’économie américaine. Cette résistance est renforcée par la robustesse du marché du travail américain, mise en évidence par le récent rapport sur l’emploi non agricole.

Les marchés monétaires anticipent actuellement la première baisse des taux de la BCE vers mars/avril de l’année prochaine. À l’inverse, Goldman Sachs prévoit que la Fed procédera à sa première baisse de taux au troisième trimestre 2024, contrairement à ses prévisions précédentes du quatrième trimestre 2024. Ces attentes divergentes mettent en évidence les données économiques considérablement plus faibles de la zone euro par rapport aux États-Unis, ce qui pourrait avoir un impact négatif sur l’euro à l’avenir.

Points clés pour la semaine à venir

Le calendrier économique de la semaine à venir comprend des points de données importants tels que l’IPC américain et l’Indice des Prix à la Production (IPP). Ces données donneront un aperçu du discours que le président de la Fed, Jerome Powell, pourrait adopter. Les États-Unis bénéficient d’une approche attentiste, tandis que la BCE pourrait être davantage pressée d’assouplir sa politique monétaire. Parmi les autres données clés, notons le sentiment économique ZEW pour l’Allemagne et la zone euro, ainsi que les ventes au détail aux États-Unis et les indices PMI manufacturiers allemands.

Analyse technique et prévisions futures

Du point de vue de l’analyse technique, le graphique journalier de l’EUR/USD suggère que l’euro se situe sous la barre psychologique et se dirige vers un support de la ligne de tendance à plus long terme et la moyenne mobile à 50 jours. Le biais directionnel à court terme pourrait être fortement influencé par les données de l’IPC et de l’IPP aux États-Unis. Les traders de détail affichent actuellement un sentiment neutre sur l’EUR/USD, comme l’indique l’Indice de Force Relative (RSI) oscillant autour de son point médian.

L’euro traverse une période volatile alors que le dollar américain recule avant la publication des chiffres de l’IPC américain. Le résultat de ces chiffres et la décision de politique monétaire de la Réserve fédérale seront cruciaux pour déterminer l’orientation à court terme du dollar. Les données économiques plus faibles de la zone euro et la possibilité d’une baisse des taux de la BCE contrastent avec la résilience de l’économie américaine, ce qui pourrait avoir un impact négatif sur l’euro. Cependant, le marché reste prudent et les tendances à court terme seront influencées par les prochaines publications de données. Par conséquent, il est essentiel pour les investisseurs de suivre de près ces évolutions et de réaliser des recherches approfondies avant de prendre des décisions d’investissement.

Le paysage en constante évolution des marchés des changes

Dans le paysage en constante évolution des marchés des changes, il est essentiel de rester informé et de s’adapter aux nouvelles tendances et aux nouveaux défis. L’économie mondiale est interconnectée, et les événements survenus dans une région peuvent avoir des conséquences considérables dans une autre. À l’avenir, il sera intéressant de voir comment l’euro et le dollar américain évolueront et quelles seront les implications de ces mouvements sur le paysage financier dans son ensemble.

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.