La Chine prend des mesures pour contrôler la vente à découvert afin de stabiliser le marché boursier

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.
29 janvier 2024

La Chine prend des mesures pour contrôler la vente à découvert afin de stabiliser le marché boursier

La Chine a récemment pris des mesures pour réguler les ventes à découvert dans le but de stabiliser son marché boursier turbulent, qui connaît un ralentissement marqué depuis 2021. La Commission chinoise de réglementation des valeurs mobilières a annoncé dimanche qu’elle mettrait fin au prêt d’actions restreintes sur les bourses de Chine continentale. Cette mesure affectera les actions détenues par des employés de l’entreprise ou des investisseurs stratégiques qui, bien qu’ils ne puissent pas être négociées sur le marché pendant une certaine période, peuvent toujours être prêtées à des fins de vente à découvert.

Qu’est-ce que la vente à découvert ?

La vente à découvert est une pratique qui consiste à emprunter des actions à un courtier et à les vendre rapidement, dans l’espoir de les racheter à un prix inférieur avant de les retourner au prêteur. La stratégie est souvent controversée, ses partisans affirmant qu’elle aide à déterminer la valeur réelle des actifs, tandis que ses détracteurs la considèrent comme une tactique impitoyable qui déstabilise les entreprises.

Scepticisme sur l’efficacité des nouvelles mesures

Malgré ces nouvelles mesures, les analystes de marché expriment des doutes sur l’efficacité des tentatives de la Chine pour freiner la chute des marchés boursiers. Les marchés de la Chine continentale ont semblé largement insensibles à ce changement de politique. Par exemple, l’indice composite de Shanghai n’a augmenté que de 0,3 %, tandis que l’indice des composants de Shenzhen a chuté de 1,6 %.

Impact négatif de la liquidation d’Evergrande

Le sentiment des investisseurs en Chine a été d’autant plus affecté par la récente liquidation ordonnée par le tribunal d’Evergrande, un promoteur immobilier majeur. Cette liquidation est un rappel brutal de l’effondrement de l’immobilier en Chine et pourrait dissuader les investisseurs étrangers de réinvestir dans les actifs chinois dans un avenir proche.

Réaction de la Chine à la baisse des marchés boursiers

En réponse à la baisse des marchés boursiers, les autorités chinoises ont introduit une série d’interventions et d’annonces au cours des dernières semaines. Elles ont notamment envisagé d’ordonner aux entreprises d’État d’utiliser des fonds offshore pour acheter des actions d’une valeur allant jusqu’à 2 000 milliards de yuans (282 milliards de dollars) et d’évaluer la performance des dirigeants des entreprises publiques en fonction de leur valeur boursière. En outre, la Banque populaire de Chine a réduit le montant des liquidités que les banques doivent détenir en réserve, injectant ainsi des liquidités à long terme dans l’économie.

Défis persistants pour le marché boursier chinois

Malgré ces efforts, le marché boursier chinois continue de rencontrer des difficultés. L’indice de référence CSI 300 a perdu un cinquième de sa valeur au cours des neuf derniers mois, et l’indice boursier principal de Hong Kong a également été affecté, enregistrant une baisse de 44 % au cours des cinq dernières années. Cette tendance à la baisse reflète les inquiétudes concernant la croissance économique de la Chine, notamment en ce qui concerne son marché immobilier. Les restrictions d’emprunt imposées par le gouvernement aux promoteurs et le défaut de paiement d’Evergrande ont exacerbé la crise actuelle.

Problèmes des banques parallèles et faiblesses économiques

La baisse du marché boursier met également en lumière les difficultés rencontrées par les banques parallèles chinoises, qui ont prêté des sommes considérables aux promoteurs. Ces banques parallèles fonctionnent de la même manière que les banques traditionnelles, mais elles ne sont pas réglementées aussi strictement. Le gouvernement a récemment ouvert une enquête sur l’une des plus grandes banques parallèles, Zhongzhi Enterprise Group, suite à sa faillite. Ces défis, conjugués à un ralentissement de l’industrie manufacturière et à d’autres faiblesses économiques, ont soulevé des doutes sur la solidité de l’économie chinoise.

Incertitude future dans le paysage financier chinois

Alors que les récentes restrictions de la Chine sur la vente à découvert visent à stabiliser son marché boursier, leur efficacité reste à prouver. La chute actuelle des marchés boursiers, alimentée par les inquiétudes concernant la croissance économique du pays et le marché immobilier, continue de poser des défis pour les investisseurs. Malgré les récentes mesures prises par les autorités chinoises, d’autres interventions pourraient être nécessaires pour restaurer la confiance des marchés. Les résultats de ces efforts auront une influence majeure sur l’économie chinoise et sa position sur la scène financière mondiale.

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.