Déclaration publicitaire

Le yen japonais s'affaiblit face à l'incertitude de la politique monétaire

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.
12 décembre 2023

Le yen japonais s’affaiblit face à l’incertitude de la politique monétaire

Le yen japonais a connu un repli face au dollar pour une deuxième journée consécutive lundi, effaçant ainsi la majorité des avancées réalisées la semaine précédente suite à l’anticipation d’une politique monétaire moins accommodante. Les acteurs du marché attendent avec impatience les données sur l’inflation aux États-Unis et les résultats de trois grandes réunions de banques centrales pour discerner la trajectoire future des devises mondiales.

Après une flambée la semaine dernière lorsque Kazuo Ueda, le gouverneur de la Banque du Japon (BoJ), a suggéré que la banque centrale pourrait envisager plusieurs options de ciblage des taux d’intérêt une fois qu’elle se sera retirée du territoire négatif. Cependant, selon Bloomberg, les responsables de la BoJ n’ont pas encore réuni suffisamment de preuves pour justifier la fin de la politique monétaire ultra-accommodante ce mois-ci. Par conséquent, le yen a cédé la plupart de ses gains de la semaine précédente, le dollar bondissant à 146,21 yens, enregistrant une augmentation de 0,88 % sur la journée.

Examen minutieux d’autres devises majeures

En plus du taux de change yen-dollar, d’autres devises majeures ont également fait l’objet d’un examen minutieux. Le dollar a augmenté de 0,14 % face à un ensemble de devises à 104,09, tandis que l’euro a connu une légère baisse à 1,0757 $ et que la livre sterling a augmenté de 0,19 % à 1,2571 $. Les acteurs du marché attendent avec impatience les données sur l’inflation des prix à la consommation aux États-Unis, qui devrait rester inchangée en novembre en enregistrant une hausse annuelle de 3,1 %. Ces données sont susceptibles de donner un aperçu de la trajectoire probable de la politique de la Réserve fédérale.

Focus sur les banques centrales

Les banques centrales ont également été au centre de l’attention, la Réserve fédérale devant présenter des prévisions économiques et de taux d’intérêt mises à jour à l’issue de sa réunion de deux jours mercredi. On s’attendait à ce que le président de la Fed, Jerome Powell, minimise la probabilité de baisses de taux au cours du premier semestre de l’année, soulignant que le risque principal reste celui d’un resserrement supplémentaire. Des décisions sur les taux d’intérêt étaient également attendues jeudi de la part de la Banque centrale européenne et de la Banque d’Angleterre.

Chute du yuan chinois face à l’aggravation de la déflation

Par ailleurs, le yuan chinois a atteint son plus bas niveau en trois semaines à la suite de données indiquant une escalade de la déflation dans le pays. Les prix à la consommation ont chuté au rythme le plus rapide en trois ans en novembre, tandis que la déflation à la sortie des usines s’est intensifiée. Cela présage une montée des pressions déflationnistes, jetant des doutes sur la reprise économique de la Chine. Le yuan est tombé à son plus bas niveau depuis trois semaines, le marché onshore s’échangeant à 7,1773 yuans pour un dollar.

Influence des facteurs économiques mondiaux sur les marchés des devises

Dans l’ensemble, les marchés des changes ont été influencés par les réunions des banques centrales, les données sur l’inflation et les indicateurs économiques. Le yen japonais s’est affaibli tandis que les investisseurs réévaluaient la probabilité d’un changement de la politique monétaire de la Banque du Japon. Les traders surveillaient attentivement les prévisions de la Réserve fédérale et les déclarations de son président Jerome Powell, tout en gardant un œil sur la Banque centrale européenne et la Banque d’Angleterre. L’aggravation de la déflation en Chine a ajouté aux inquiétudes du marché quant à la reprise économique mondiale.

En résumé, les marchés des changes ont connu de la volatilité alors que les investisseurs réagissaient aux réunions des banques centrales, aux données sur l’inflation et aux indicateurs économiques. Le yen japonais s’est affaibli face au dollar, effaçant la plupart de ses gains de la semaine dernière. Les traders attendent avec impatience les prévisions et les déclarations de la Réserve fédérale, ainsi que les décisions de la Banque centrale européenne et de la Banque d’Angleterre. L’aggravation de la déflation en Chine a accentué les inquiétudes du marché quant à la reprise économique mondiale. Au fur et à mesure que la semaine avance, il sera intéressant d’observer comment ces facteurs continuent de façonner les marchés des devises et quels nouveaux développements pourraient émerger.

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.