Le Zimbabwe présente sa nouvelle monnaie : le ZiG

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.
1 mai 2024

Le Zimbabwe présente sa nouvelle monnaie : le ZiG

Le Zimbabwe a récemment introduit une nouvelle monnaie, le ZiG, dans le but de stabiliser l’économie du pays et de résoudre une persistante crise monétaire. Cette initiative fait suite à plusieurs années de lutte contre l’hyperinflation et à une défiance globale envers la monnaie locale. Officiellement appelé Zimbabwe Gold, le ZiG a été initialement lancé sous forme électronique en avril, mais a désormais commencé à circuler sous forme de billets de banque et de pièces de monnaie.

Réaction du public face à la nouvelle monnaie

L’introduction du ZiG a été accueillie avec scepticisme et défiance par la population. La crise d’hyperinflation de 2009, qui a vu les prix grimper en flèche et la monnaie locale perdre toute sa valeur, est encore très présente dans l’esprit de nombreux Zimbabwéens. Le dollar américain, adopté comme substitut temporaire, demeure la monnaie la plus fiable pour la population zimbabwéenne.

Les efforts du gouvernement pour renforcer la confiance dans le ZiG

Les tentatives du gouvernement pour renforcer la confiance dans le ZiG ont rencontré un succès mitigé. Les ministères et les entreprises ont réagi de manière diverse, certains refusant d’accepter la nouvelle monnaie, tandis que d’autres ont été encouragés à l’utiliser exclusivement. Cette incohérence n’a fait qu’augmenter le scepticisme entourant le ZiG.

Les précédentes tentatives de stabilisation de la monnaie

Le lancement du ZiG est le dernier d’une série d’efforts déployés par le gouvernement zimbabwéen pour stabiliser sa monnaie. Les stratégies précédentes, comme l’introduction de pièces d’or et de monnaie numérique, n’ont pas réussi à apporter une stabilité durable. Le manque de confiance dans la nouvelle monnaie souligne les défis économiques persistants auxquels le Zimbabwe fait face.

Soutien du ZiG par les réserves d’or

Le ZiG est soutenu par les réserves d’or du pays, une stratégie conçue pour protéger sa valeur. Cependant, la monnaie a déjà subi une dépréciation de 25 % par rapport au dollar américain sur le marché noir, ce qui suscite des inquiétudes quant à sa stabilité à long terme.

Les mesures plus strictes du gouvernement

La politique du gouvernement envers la nouvelle monnaie comprend l’arrestation de changeurs de devises sur le marché noir et le gel des comptes bancaires des entreprises qui rejettent le ZiG. Le président Emmerson Mnangagwa a exhorté la population à faire confiance au ZiG, affirmant qu’il s’agit d’une question d’identité et de dignité nationales. Cependant, après deux décennies de bouleversements économiques, de nombreux Zimbabwéens restent prudents.

Au regard de la crise monétaire en cours et des tentatives de stabilisation de l’économie, l’introduction du ZiG au Zimbabwe représente une étape importante. Toutefois, la méfiance et le scepticisme du public, conjugués à l’histoire d’instabilité économique du pays, constituent des défis majeurs pour la réussite de cette nouvelle monnaie. Il reste à voir si le ZiG pourra restaurer la confiance dans la monnaie zimbabwéenne et apporter la stabilité tant espérée.

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.