Légère baisse du dollar américain et anticipation d'une baisse des taux d'intérêt

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.
5 juillet 2024 Temp de lecture : 3 min

Vendredi dernier, l’indice du dollar américain a connu une légère baisse suite à la publication de données montrant un ralentissement marginal de la croissance de l’emploi aux États-Unis et une augmentation du taux de chômage. Ces éléments ont conduit à une attente accrue d’une possible baisse des taux d’intérêt par la Réserve fédérale dès septembre. Malgré un affaiblissement initial face au yen, le dollar a finalement récupéré une partie de ses pertes. L’euro s’est également légèrement renforcé face au dollar. Le rapport du département du Travail a révélé que l’emploi non agricole aux États-Unis a augmenté de 206 000 postes en juin, mais ce chiffre a été révisé à la baisse pour mai. Le taux de chômage a grimpé à 4,1 %, ce qui est légèrement supérieur à l’estimation de 4,0 %.

Spéculations sur la baisse des taux en septembre

Le stratège en chef des marchés chez Corpay à Toronto estime que la modération des marchés du travail aux États-Unis, combinée à la hausse inattendue du taux de chômage et à la décélération des gains salariaux, indique un ralentissement des conditions du marché du travail. Selon lui, ces facteurs augmentent la probabilité d’une baisse des taux par le président de la Fed, Jerome Powell, en septembre, qui pourrait être annoncée soit lors de la réunion de politique monétaire de juillet, soit lors de la conférence de Jackson Hole en août.

Attentes des investisseurs et prévisions du marché

Les investisseurs surveillent de près le marché du travail et les données sur l’inflation afin de prédire quand la Réserve fédérale commencera à réduire les taux d’intérêt par rapport à leurs sommets de près de deux décennies. Selon l’outil FedWatch du CME, les marchés à terme évaluent actuellement à 72 % la probabilité d’une baisse des taux de 25 points de base lors de la réunion de la Fed en septembre, contre 57,9 % il y a une semaine.

Mises à jour sur la livre sterling, l’euro et les crypto-monnaies

Par ailleurs, la livre sterling a bénéficié d’un coup de pouce suite à la victoire écrasante du parti travailliste lors des élections générales britanniques, la livre sterling ayant augmenté de 0,38 % à 1,2807 $. L’euro a également profité d’indications selon lesquelles la France pourrait probablement se retrouver avec un parlement sans majorité lors des prochaines élections, plutôt qu’une majorité pour le Rassemblement national d’extrême droite.

En revanche, les crypto-monnaies ont connu une baisse alors que le marché se préparait au largage des jetons de la défunte bourse japonaise Mt. Gox. Le bitcoin a chuté de 4,34 % à 55 786,00 dollars, tandis que l’Ethereum a baissé de 5,38 % à 2973,5 dollars.

Résumé

L’indice du dollar américain a connu une légère baisse en raison du ralentissement de la croissance de l’emploi aux États-Unis et de l’augmentation du taux de chômage. Ces facteurs ont conduit à une attente accrue d’une possible baisse des taux d’intérêt par la Réserve fédérale en septembre. La livre sterling et l’euro ont enregistré des gains suite aux développements politiques respectifs au Royaume-Uni et en France. À l’inverse, les crypto-monnaies ont connu une baisse alors que les investisseurs se préparaient au largage des jetons de Mt. Gox. Alors que le marché continue de réagir à divers facteurs économiques et politiques, l’avenir des devises mondiales reste incertain.

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.