Les prix de l'or bénéficient d'un coup de pouce dans un contexte de tensions au Moyen-Orient

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.
15 avril 2024

Les prix de l’or bénéficient d’un coup de pouce dans un contexte de tensions au Moyen-Orient

Les prix de l’or se sont redressés après leurs pertes initiales de début d’année, avec une forte hausse des échanges en Asie ce lundi. Cette reprise peut être attribuée à l’escalade des tensions au Moyen-Orient, qui a stimulé la demande de valeurs refuges pour le métal précieux. De plus, les traders anticipent des baisses de taux d’intérêt plus tôt que prévu de la part de la Réserve fédérale, ce qui renforce l’attrait de l’or.

La montée des tensions et les anticipations de baisse des taux stimulent la demande

Le conflit entre les États-Unis et le groupe houthi aligné sur l’Iran s’est intensifié au cours de la semaine dernière, suscitant des inquiétudes quant à un éventuel débordement dans la guerre entre Israël et le Hamas. Cette incertitude a renforcé la demande d’or en tant qu’actif refuge. De plus, les fluctuations des chiffres de l’inflation aux États-Unis ont conduit les traders à anticiper des baisses de taux d’intérêt par la Réserve fédérale dès mars 2024. Cette spéculation a freiné la vigueur du dollar et stimulé les flux vers les actifs sensibles aux taux, y compris l’or.

L’or au comptant et les contrats à terme connaissent une légère hausse

L’or au comptant a bénéficié d’une augmentation de 0,2 % à 2 053,88 $ l’once, tandis que les contrats à terme sur l’or pour février ont connu une hausse de 0,3 % à 2 057,85 $ l’once. Selon l’outil Fedwatch du CME, les traders estiment à 70% la probabilité d’une baisse de taux de 25 points de base en mars. Des données mitigées sur l’inflation, avec l’inflation de l’indice des prix à la consommation ayant légèrement dépassé les attentes en décembre, et l’inflation de l’indice des prix à la production étant inférieure aux prévisions, ont renforcé l’anticipation de baisses de taux.

Le marché reste attentif aux perspectives de la Réserve fédérale

Les investisseurs sont à l’affût des différentes allocutions prononcées par des responsables de la Fed cette semaine concernant les perspectives de la banque. Cependant, certains responsables de la Fed ont rejeté les spéculations sur une baisse précoce des taux, ce qui ajoute à l’ambiguïté entourant la trajectoire des taux d’intérêt américains. Cette incertitude devrait maintenir la fourchette de négociation de l’or à court terme. Néanmoins, toute baisse des taux d’intérêt cette année devrait favoriser l’or.

Les prix du cuivre augmentent malgré les indicateurs négatifs en provenance de Chine

Malgré un début d’année poussif, le prix du cuivre a également augmenté lundi. Les contrats à terme sur le cuivre pour livraison en mars ont augmenté de 0,8 % à 3,7648 $ la livre. Cependant, certains signaux négatifs en provenance de Chine, notamment la décision de la banque centrale de maintenir ses taux d’intérêt à moyen terme et la baisse des importations de cuivre en décembre, ont jeté un voile d’incertitude sur les perspectives du métal rouge. Ces facteurs suggèrent des mesures de relance monétaire limitées pour l’économie chinoise, qui est actuellement en phase de reprise.

Réflexions finales

Les prix de l’or ont rebondi en raison des tensions persistantes au Moyen-Orient et des attentes de baisse des taux de la Réserve fédérale. Malgré la trajectoire incertaine des taux d’intérêt américains, toute réduction des taux d’intérêt cette année favorisera probablement l’or. D’autre part, les prix du cuivre, bien qu’en hausse, laissent présager des perspectives prudentes en raison des indicateurs négatifs en provenance de Chine. Les investisseurs surveilleront de près l’évolution des marchés de l’or et du cuivre dans les semaines à venir.

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.