Déclaration publicitaire

Performances financières d'Oracle au T2

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.
12 décembre 2023

Performances financières d’Oracle au T2

Oracle, l’un des principaux éditeurs de logiciels, a publié son chiffre d’affaires du deuxième trimestre fiscal. Celui-ci s’est avéré légèrement inférieur aux attentes, entraînant une chute de plus de 7 % de ses actions en échanges après les heures de fermeture. Malgré cela, le chiffre d’affaires global d’Oracle a augmenté de 5 %, atteignant 12,94 milliards de dollars, par rapport à la même période de l’année précédente.

Croissance des services cloud et du support des licences

Le chiffre d’affaires généré par les services cloud et le support des licences de la société a augmenté de 12 %, atteignant 9,64 milliards de dollars, un montant légèrement inférieur aux prévisions des analystes. Par contre, le chiffre d’affaires provenant des licences cloud et des licences sur site a diminué de 18 %, s’établissant à 1,18 milliard de dollars. Le chiffre d’affaires de la branche matérielle d’Oracle a également chuté de 11 % pour atteindre 756 millions de dollars, tandis que le chiffre d’affaires des services a reculé de 2 % à 1,37 milliard de dollars.

Augmentation de la demande pour l’infrastructure cloud d’Oracle

La directrice générale d’Oracle, Safra Catz, a souligné la demande croissante pour l’infrastructure cloud et les services d’IA générative de la société. Elle a mentionné que les activités cloud de l’entreprise sont sur le point d’atteindre un chiffre d’affaires annuel de 20 milliards de dollars. Le président Larry Ellison a insisté sur la nécessité de disposer de centres de données cloud supplémentaires pour répondre à cette demande grandissante.

Bénéfice net et perspectives futures d’Oracle

Malgré ce manque à gagner, Oracle a déclaré un bénéfice net de 2,50 milliards de dollars, soit 89 cents par action, contre 1,74 milliard de dollars, ou 63 cents par action, au même trimestre de l’année précédente. Le bénéfice ajusté par action s’est établi à 1,34 dollar, dépassant légèrement les attentes des analystes.

Pour l’avenir, Oracle prévoit une croissance du chiffre d’affaires de 6 % à 8 % pour le trimestre en cours, y compris les contributions de son activité Cerner. Le consensus FactSet table sur un chiffre d’affaires de 13,3 milliards de dollars, soit une croissance d’environ 7,5 %.

Performance boursière et partenariats stratégiques d’Oracle

L’action d’Oracle a connu une bonne performance cette année, affichant une augmentation de 41 % et surperformant le marché dans son ensemble. L’entreprise mise sur l’infrastructure et les services cloud, ainsi que sur ses partenariats stratégiques, tels que la collaboration avec Azure de Microsoft, pour assurer sa croissance future.

En conclusion, bien que le chiffre d’affaires d’Oracle pour le deuxième trimestre fiscal ait été légèrement inférieur aux attentes, la branche des services cloud de la société a connu une croissance significative. L’investissement continu d’Oracle dans l’infrastructure cloud, ainsi que l’expansion de sa base de clients, laissent entrevoir des perspectives positives pour l’entreprise. Alors que la demande pour les solutions cloud continue d’augmenter, Oracle est bien placé pour tirer parti de cette tendance et maintenir sa position forte sur le marché.

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.