Performances mitigées des actions américaines dans un contexte de hausse des rendements obligataires

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.
4 avril 2024

Performances mitigées des actions américaines dans un contexte de hausse des rendements obligataires

Les actions américaines ont commencé la semaine sur une note mitigée, les rendements obligataires continuant leur ascension. Le Nasdaq a connu une hausse de 0,5% dans les premiers échanges, tandis que le S & P 500 a progressé de 0,1% et le Dow Jones de 0,2%. Ceci survient après un mois de septembre et un troisième trimestre difficiles, durant lesquels tous les principaux indices ont enregistré des pertes supérieures à 2,5% au cours du trimestre.

Impact de la liquidation des obligations et de la hausse des rendements

La baisse du marché obligataire et l’augmentation des rendements ont eu une influence significative sur le marché boursier. Les investisseurs s’interrogent sur la manière dont des taux d’intérêt plus élevés pourraient affecter la croissance économique et les bénéfices. Richard Saperstein, directeur des investissements chez Treasury Partners, a souligné que les actions rencontrent une résistance face aux taux plus élevés et à l’incertitude quant à leurs effets sur l’économie.

Le rendement des bons du Trésor à 10 ans a atteint son plus haut niveau depuis 2007, s’élevant à 4,638%. Cette hausse des rendements reflète l’anticipation par le marché d’un ralentissement économique qui réduira l’inflation tout en évitant une récession. Cependant, des questions persistent quant à la capacité de la Fed et de l’économie à traverser cette situation.

Optimisme pour le quatrième trimestre malgré les défis

Malgré ces obstacles, une lueur d’espoir subsiste pour un quatrième trimestre rentable. Historiquement, le dernier trimestre de l’année voit généralement des gains boursiers, surtout à mesure que l’année se termine. Tom Lee, responsable de la recherche chez Fundstrat, reste optimiste quant au potentiel de reprise des actions, attribuant une consommation et une économie américaines fortes à des facteurs qui pourraient stimuler les bénéfices des entreprises dans un avenir proche.

Le secteur manufacturier sous surveillance

Outre le marché obligataire, les investisseurs surveillent attentivement le secteur manufacturier. L’étude manufacturière de l’Institute for Supply Management pour septembre a indiqué une légère hausse, passant de 47,8 % en août à 49,0 %. Cependant, des chiffres inférieurs à 50% indiquent toujours une contraction et cet indice a été négatif pendant 11 mois consécutifs, la plus longue période depuis la Grande Récession de 2007-2009.

Les intervenants du marché anticipent les points de vue des responsables de la Réserve fédérale

Pour l’avenir, les acteurs du marché suivent également de près les commentaires des responsables de la Réserve fédérale. Cette semaine, le président de la Fed, Jerome Powell, le président de la Fed de Philadelphie, Patrick Harker, le président de la Fed de New York, John Williams, et la présidente de la Fed de Cleveland, Loretta Mester, sont attendus pour s’exprimer lors de divers forums. Leurs commentaires pourraient donner un aperçu des décisions politiques de la banque centrale et de son point de vue sur l’économie.

Conclusion

Les actions américaines affichent des performances mitigées, les rendements obligataires continuant leur ascension. Le marché est aux prises avec les conséquences de la hausse des taux sur la croissance économique et les bénéfices. Cependant, un optimisme demeure pour un quatrième trimestre positif, traditionnellement une période forte pour les actions. Les investisseurs surveillent de près le secteur manufacturier et attendent avec impatience les commentaires des responsables de la Réserve fédérale pour obtenir de nouveaux éclairages.

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.