Sables mouvants : la position du dollar américain dans les réserves mondiales

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.
16 juin 2024 Temp de lecture : 3 min

La position dominante du dollar américain dans les réserves de change mondiales s’est affaiblie, selon une récente mise à jour trimestrielle du Fonds monétaire international (FMI). Même si elle demeure la principale monnaie de réserve, sa part a chuté de 70 % à 58 % au cours des deux dernières décennies. Cependant, cette baisse est quelque peu minimisée ; le chiffre réel est plus proche de 55 % après ajustement pour prendre en compte l’appréciation récente du dollar. De plus, si l’on considère les réserves d’or, la part du dollar décroît encore pour s’établir à 48 %.

L’inévitabilité de la fragmentation économique et financière

Le FMI alerte sur le fait que les fragmentations économiques et financières pourraient pousser les pays à diversifier leurs réserves de change. Les monnaies de réserve non traditionnelles, telles que le dollar australien, le dollar canadien, le yuan chinois, le won sud-coréen, le dollar de Singapour et les devises nordiques, gagnent en importance. Toutefois, le yuan chinois, bien qu’étant une monnaie de réserve non traditionnelle, a connu une diminution de sa part dans les réserves de change depuis 2022.

Le retrait de la Russie du dollar

Dans l’objectif de réduire sa dépendance vis-à-vis du dollar, la banque centrale russe a désigné le yuan chinois comme sa principale devise étrangère. Cette évolution devrait s’accélérer, notamment à la lumière des sanctions occidentales qui ont entraîné l’interdiction de l’euro et du dollar. L’ère du pétrodollar semble toucher à sa fin, avec l’Arabie Saoudite, les Émirats arabes unis et l’Iran qui rejoignent le groupe des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud).

Déclin du dollar : une tendance plus profonde

Le FMI suggère que le déclin du dollar ne se limite pas à la méfiance de quelques pays, mais qu’il représente une tendance plus profonde. Néanmoins, le dollar continue de présenter certains avantages, tels que la capacité de maintenir une balance commerciale chroniquement déficitaire sans dévaluation, des taux d’emprunt bas et l’opportunité d’utiliser les sanctions comme outil de coercition. Pour rétablir l’équilibre, certains proposent l’utilisation d’une monnaie neutre telle que le Bitcoin.

Bitcoin : l’alternative émergente ?

La nature décentralisée du Bitcoin et son potentiel d’acceptation mondiale lui ont valu une attention considérable en tant qu’alternative aux monnaies traditionnelles. La Banque industrielle et commerciale de Chine, la plus grande banque du monde, a déclaré que le Bitcoin pourrait potentiellement supplanter le système financier existant. La transition vers le Bitcoin comme monnaie de référence pourrait inaugurer une nouvelle ère, rappelant la conférence de Bretton Woods qui a confirmé le rôle central du dollar dans l’économie mondiale.

La domination du dollar : toujours en place

Malgré le recul notable, le dollar n’est pas sur le point de s’effondrer. L’économie américaine demeure la plus importante au monde, avec des marchés financiers solides et des institutions financières fiables. La domination du dollar est ancrée dans la confiance, la stabilité et son statut de monnaie refuge. Néanmoins, alors que les pays cherchent à réduire leur dépendance au dollar, les nouvelles technologies et structures financières peuvent progressivement éroder son influence. L’essor de monnaies comme le yuan chinois et l’émergence de monnaies numériques de banque centrale pourraient offrir des alternatives significatives à l’avenir.

La voie à suivre : un nouveau système monétaire ?

Le statut du dollar en tant que principale monnaie de réserve est remis en question alors que les pays diversifient leurs réserves de change. Le déclin du dollar est une tendance qui ne peut être négligée, mais ce n’est pas une menace immédiate. Les monnaies de réserve non traditionnelles et les technologies émergentes gagnent du terrain, mais il faudra du temps et des changements substantiels dans les politiques et les institutions pour concevoir une alternative viable au dollar. Une transition vers un nouveau système monétaire, qu’il s’agisse du Bitcoin ou d’une autre monnaie neutre, nécessiterait des délibérations approfondies et un consensus mondial.

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.