Surprise : baisse de l'inflation au Royaume-Uni. Les taux d'intérêt seront-ils revus à la baisse ?

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.
27 mars 2024 Temp de lecture : 3 min

Surprise : baisse de l’inflation au Royaume-Uni. Les taux d’intérêt seront-ils revus à la baisse ?

Contre toute attente, l’inflation britannique a chuté à son plus bas niveau depuis septembre 2021, atteignant 3,9 % en novembre. Ce chiffre est en dessous des prévisions des économistes, qui tablaient sur une légère baisse à 4,4 %. La baisse de l’inflation a été entraînée par une réduction des prix des transports, des loisirs et de la culture, ainsi que des aliments et des boissons non alcoolisées, selon l’Office for National Statistics.

Potentiel impact sur les taux d’intérêt

La baisse significative et inattendue de l’inflation a conduit à des spéculations selon lesquelles la Banque d’Angleterre pourrait envisager de réduire les taux d’intérêt en 2024. Cette spéculation se reflète dans la forte baisse des rendements obligataires britanniques, le rendement des gilts à 10 ans tombant à son plus bas niveau depuis huit mois. Le FTSE 100, le principal indice boursier du Royaume-Uni, a été le seul grand indice boursier européen à enregistrer une hausse mercredi, grimpant de 0,8 % en milieu de matinée.

La Banque d’Angleterre a maintenu une position ferme, indiquant qu’elle maintiendrait probablement une politique restrictive pendant une période prolongée. Cependant, les attentes du marché concernant des baisses significatives des taux d’intérêt en 2024 ont persisté. La banque centrale a mis fin à une série de 14 hausses consécutives des taux d’intérêt en septembre, dans le but de ramener l’inflation à son objectif de 2 %, contre un pic de 41 ans à 11,1 % en octobre 2022.

Réaction du gouvernement

Le ministre britannique des Finances, Jeremy Hunt, a salué la baisse de l’inflation et s’est montré optimiste quant aux perspectives économiques du pays. Il a déclaré que les mesures du gouvernement, y compris les réductions d’impôt des entreprises, contribuent à atténuer les pressions inflationnistes sur l’économie et à ouvrir la voie à une croissance saine et durable. Cependant, il a reconnu que de nombreuses familles sont toujours aux prises avec des prix élevés et a souligné l’engagement du gouvernement à s’attaquer aux pressions sur le coût de la vie.

Opinions des analystes

Les économistes et les analystes ont des opinions partagées quant aux implications de la baisse de l’inflation. Suren Thiru, directeur économique de l’ICAEW, estime que la baisse de l’inflation rassurera les ménages en leur montrant qu’il y a une « lumière au bout du tunnel ». Il suggère que l’assouplissement de l’indice des prix à la consommation de base indique que les pressions sous-jacentes sur les prix s’atténuent. Cependant, Richard Carter, responsable de la recherche sur les intérêts fixes chez Quilter Cheviot, prévient que la situation économique globale reste complexe et marquée par la stagnation et des perspectives de croissance modérées. Il souligne les défis auxquels l’économie britannique est confrontée, notamment la crise du coût de la vie, la volatilité des marchés de l’énergie, les répercussions du Brexit et les problèmes persistants de productivité.

État de l’économie britannique

La baisse de l’inflation offre un certain soulagement aux ménages, mais elle ne résout pas les défis fondamentaux auxquels l’économie britannique est confrontée. La combinaison d’une croissance stagnante, d’incertitudes persistantes et de la nécessité de faire face aux pressions exercées par le coût de la vie exige une approche globale et équilibrée. La décision de la Banque d’Angleterre sur les taux d’intérêt et les politiques du gouvernement pour soutenir la reprise économique joueront un rôle crucial dans l’orientation future de l’économie britannique.

En attente

La baisse inattendue de l’inflation au Royaume-Uni a suscité des spéculations sur une baisse des taux d’intérêt. Alors que certains y voient un signe positif que les pressions sous-jacentes sur les prix s’atténuent, d’autres mettent en garde contre le fait que des défis économiques plus larges demeurent. La position de la Banque d’Angleterre et les politiques du gouvernement joueront un rôle déterminant dans l’orientation de l’économie britannique vers une croissance durable. Alors que le pays traverse cette période d’incertitude, il sera crucial de trouver le bon équilibre entre la gestion de l’inflation et la reprise économique.

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.