Turbulences sur les actions japonaises en raison de spéculations sur la hausse des taux d'intérêt de la BoJ

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.
14 mars 2024

Turbulences sur les actions japonaises en raison de spéculations sur la hausse des taux d’intérêt de la BoJ

Les actions japonaises ont subi un coup dur cette semaine, les valeurs des semi-conducteurs qui alimentaient auparavant le rallye du marché ayant connu une baisse. Tokyo Electron, SoftBank Group et Advantest ont tous vu le cours de leurs actions chuter. Ce repli, conjugué à un renforcement du yen, a entraîné une baisse de 2,2 % de l’indice boursier Nikkei depuis le début de la semaine.

Prises de bénéfices et spéculations sur une hausse des taux

La baisse des actions des semi-conducteurs a probablement été provoquée par des prises de bénéfices suite à la forte hausse des actions Nvidia. Les investisseurs ont saisi l’occasion de se délester de certaines des actions les plus performantes au cours de l’année écoulée. Par ailleurs, des rumeurs ont circulé selon lesquelles la Banque du Japon (BoJ) augmenterait les taux d’intérêt lors de sa prochaine réunion des 18 et 19 mars. Des rapports indiquent que la BoJ envisage d’abandonner son programme de contrôle de la courbe des taux et qu’un nombre croissant de décideurs politiques sont en faveur de l’arrêt des taux négatifs en raison des augmentations salariales prévues cette année.

Les investisseurs réévaluent la probabilité d’une hausse des taux

La liquidation des actions japonaises reflète la prise de conscience que le départ de la BoJ de la politique de taux d’intérêt négatifs est probablement imminent, et ce dans un peu plus d’une semaine. Cela a incité les investisseurs à réévaluer leurs choix d’investissement, car ils s’attendaient auparavant à ce que le changement de politique de la BoJ ne se produise pas avant plusieurs mois. Le raffermissement du yen et la possibilité d’une hausse des taux d’intérêt ont suscité des inquiétudes quant à l’effet sur les exportateurs et les entreprises multinationales.

Les constructeurs automobiles et les fabricants de semi-conducteurs en difficulté

Les constructeurs automobiles, comme Toyota Motor Corp., ont été parmi les principaux contributeurs à la baisse de l’indice Topix, avec une chute de 3,1 %. Les entreprises de semi-conducteurs, dont Renesas Electronics Corp., ont également connu une baisse du cours de leurs actions suite à la chute des valeurs technologiques américaines.

La réaction du marché suggère qu’il y a eu une forte dépendance à l’égard d’un yen faible pour soutenir les multinationales, plutôt que sur une gouvernance d’entreprise en mutation. Cela a été le catalyseur du discours plus optimiste entourant l’économie japonaise.

L’achat potentiel d’ETF par la BOJ pour atténuer la baisse du marché

Les investisseurs seront attentifs à la décision de la Banque du Japon d’acheter des fonds négociés en bourse (ETF) après que l’indice Topix a plongé de plus de 2 %. La banque centrale a une règle qui initie l’achat d’ETF lorsque l’indicateur de référence chute d’au moins 2 % au cours de la séance de négociation du matin.

En résumé, la chute des actions japonaises reflète les spéculations croissantes sur la hausse des taux d’intérêt de la BoJ et l’impact qu’elle aura sur les exportateurs. Les investisseurs réévaluent maintenant leurs décisions d’investissement à la lumière de l’évolution du paysage économique. Les semaines à venir fourniront plus d’informations sur l’orientation de la politique de la BoJ et ses implications potentielles pour le marché japonais.

Cet article a été vérifié par plusieurs sources indépendantes. Nous avons utilisé des outils IA pour en faciliter la lecture.