Sharelock 2024 : Une révolution dans le domaine de l’assurance vélo

Mise à jour : 28 janvier 2024

Alexandre Molla, cofondateur et CEO de Sharelock, revient pour FinMag sur le succès de Sharelock, l’assurance novatrice dédiée au monde du vélo, qui est en train de changer la donne. Grâce à une approche axée sur la collecte de données et une compréhension unique de ce nouveau risque assurantiel, Sharelock lutte contre la fraude tout en proposant des solutions d’assurance transparentes et abordables pour tous types de vélos. Découvrez comment Sharelock s’impose comme un acteur clé de ce nouveau marché, et ses projets pour la suite de l’aventure.

Par Marie-Ange Nodar

Sharelock 2024 : Une révolution dans le domaine de l’assurance vélo

Pouvez-vous revenir sur la genèse de Sharelock ?

Sharelock est une assurance novatrice dédiée au vélo. Nous sommes issus du monde de la mobilité, mon cofondateur et moi-même, et avons assisté ces dernières années à l’évolution du paysage cycliste. Le vélo est passé d’un simple loisir occasionnel, à un mode de transport quotidien, souvent électrique, plus onéreux, voire carrément une alternative à la deuxième voiture.

Nous avons aussi compris que la crainte du vol était un obstacle majeur à l’utilisation du vélo. En France, il y a environ 400 000 vols de vélos par an, ce qui dissuade 100 000 personnes de faire du vélo ! L’objectif de Sharelock est donc  de débloquer massivement l’usage du vélo en répondant à cette peur du vol.

Pour cela, nous avons commencé par développer le tout premier cadenas partagé au monde, breveté et désormais commercialisé. Mais l’absence d’assurances dédiées au vélo nous est rapidement apparue comme une opportunité significative.

Nous avons donc créé une assurance simple, transparente, et fiable, qui garantit un remboursement en 48 heures en cas de sinistre, mettant à profit une réelle expertise de la mobilité et des données uniques.

En quoi l’assurance Sharelock est-elle novatrice ?

L’assurance proposée par Sharelock offre une application dédiée permettant de collecter des données essentielles à la compréhension de ce nouveau risque. Une fonctionnalité clé est la possibilité pour les assurés de prendre une photo de leur vélo lorsqu’ils le garent. Cette photo, horodatée et géolocalisée, leur permet de réduire de moitié leur franchise en cas de sinistre.

Les différents outils d’intelligence artificielle développés en interne permettent de vérifier l’identité du vélo, la présence d’un cadenas adéquat et même le fait que ce cadenas sécurise le vélo dans le respect des conditions du contrat. Ces photos servent à vérifier les sinistres et à s’assurer de leur correspondance avec les rapports de police par exemple, ainsi que de la propriété du vélo.

Cette abondance de données nous permet d’optimiser les opérations et notamment la gestion des sinistres ou encore la lutte anti-fraude. En moins de 18 mois, plus de 100 000 photos de vélos garés ont été collectées, devenant une source de données puissante.

En outre, elle offre un aperçu des habitudes de mobilité des assurés, ce qui permet de mieux comprendre la sinistralité. Sharelock est détentrice de ces données et c’est une révolution dans le secteur de l’assurance. Sharelock développe ainsi une compréhension fine et inégalée de ce nouveau risque assurantiel.

Comment arrivez-vous à lutter contre la fraude ?

La fraude devient un problème majeur en l’absence de données et de capacités d’analyse adéquates. Notre situation est tout à fait différente, car nous disposons d’une de données en abondance, qui nous permettent d’identifier efficacement les comportements frauduleux.

En utilisant ces données, nous pouvons attribuer un score de fraude pour chaque utilisateur et chaque sinistre. Par exemple, un sinistre peut être évalué avec un score de fraude de 0,8, ce qui pourrait être représenté en rouge fluo, tandis qu’un utilisateur pourrait avoir un score de fraude de 0,9 en rouge fluo, indiquant un risque accru. Sur cette base, nous développons des processus opérationnels plus détaillés et approfondis pour vérifier les sinistres.

Lorsqu’à l’inverse, un sinistre et un utilisateur affichent un score de fraude vert fluo, cela signifie que nous pouvons leur accorder une plus grande confiance, ce qui se traduit par des procédures allégées. La détection de la fraude ou de son absence ne se résume pas à une simple conclusion, mais résulte d’une analyse complexe basée sur une multitude de données. A ces analyses s’ajoutent également une multitude de vérifications automatiques, permises par l’approche 100% digitale. Par exemple, chaque facture est systématiquement analysée par nos outils pour comprendre si elle a été altérée, chaque adresse email est également scrupuleusement et automatiquement vérifiée, chaque numéro de gravage vélo est vérifié auprès des bases de données nationales, afin de s’assurer que le vélo n’est pas déjà déclaré volé par son propriétaire…

Quel est le prix moyen d’une assurance Sharelock et contre quoi peut-on s’assurer ?

Donner un tarif moyen peut être trompeur, car cela dépend de plusieurs facteurs. Cependant, pour donner une idée générale, l’assurance d’un vélo électrique d’une valeur de 2 500 € coûterait approximativement entre 100 et 130 € par an, et vous bénéficiez d’une assurance au niveau de la valeur à neuf pour les deux premières années.

Nous proposons une assurance couvrant le vol, la casse, le vandalisme, ainsi qu’une assistance en cas d’incident. L’assistance signifie que si vous avez un problème avec votre vélo, vous bénéficiez d’une couverture qui vous permet de prendre un taxi pour rentrer chez vous en toute simplicité.

De plus, nous offrons une option de protection en cas d’accident. Par exemple, si vous tombez et que vous vous blessez, vous recevrez un remboursement forfaitaire en fonction de la gravité des blessures corporelles que vous avez subies.

Nous proposons différentes offres d’assurance sur notre site. Le coût varie en fonction de l’offre que vous choisissez, de la valeur et de l’âge de votre vélo, ainsi que de votre emplacement géographique.

Quels sont les enjeux pour Sharelock dans les mois à venir ?

Depuis son lancement en janvier 2022, Sharelock est en forte croissance, et pourtant nous sommes une entreprise très récente. Après seulement 20 mois, nous avons déjà enregistré plus de 10 000 souscriptions d’assurance.

Nous sommes en passe de devenir le leader sur ce nouveau marché. Notre marque est aujourd’hui largement reconnue.

Après avoir débuté dans le domaine du B to C, nous avons également introduit une offre B to B. Cela signifie que nous assurons désormais des flottes de vélos, qu’il s’agisse de flottes de location courte durée, de location longue durée ou de flottes d’entreprises.

Cette offre B to B a rapidement gagné en popularité, et récemment, nous avons signé un accord majeur. Depuis le 1er septembre, Sharelock est devenue la seule assurance proposée aux utilisateurs des 21 000 vélos Véligo. Les vélos Véligo sont des vélos électriques mis à disposition par la région Île-de-France pour une location longue durée, avec une durée de location maximale de 6 mois.

Cela fait de Sharelock le principal assureur de flottes de vélos électriques en France. Cette réalisation est d’autant plus significative qu’elle valide notre approche, malgré la concurrence des grands acteurs historiques cherchant désormais aussi à s’imposer sur ce nouveau marché.

Nous travaillons actuellement sur d’autres accords similaires, ce qui renforce notre forte dynamique dans le secteur B to B, y compris auprès des grandes flottes de vélos.

Si vous voulez avoir plus d’informations sur Sharelock, leur site est accessible https://www.sharelock.co// ou vous pouvez les suivre sur https://fr.linkedin.com/company/sharelock-fr

Marie-Ange Nodar
Écrit par
Basée dans le Sud-Ouest, elle décrypte pour vous les actualités financières.