Comment obtenir un crédit conso sans assurance ?

Mise à jour : 15 avril 2024

Introduction

Le coût d’une assurance décès invalidité associée à un prêt à la consommation peut à raison vous réfréner à sa souscription. Cependant, puisque les organismes prêteurs souhaitent se protéger au maximum d’un défaut de paiement, il peut au premier abord être difficile d’obtenir un prêt à la consommation sans assurance décès.

Suite à ce postulat, j’ai décidé d’entreprendre des recherches sur les chances existantes de contracter un crédit à la consommation sans couverture tant sur la maladie et l’invalidité que sur le décès. Finalement, les établissements peuvent conditionner l’accès à leurs produits d’emprunt à une telle garantie. Cette affirmation ne peut cependant s’appliquer à la globalité du marché, et il est possible d’obtenir un crédit conso sans assurance. Je vous présente dans cet article comment y parvenir.

En ce qui me concerne, ma solution favorite est le prêt personnel de Cetelem. Si vous ne souhaitez pas souscrire à une assurance décès, ce prêt permet tout de même d’adapter vos remboursements en cas de difficulté financière. Il est effectivement permis de modifier vos mensualités à la baisse ou à la hausse tout comme de commencer votre calendrier de remboursement avec les six premiers mois allégés.

Simuler un prêt Cetelem

Contracter un prêt à la consommation sans assurance décès, ce qu’il faut savoir

J’ai composé cette section pour vous épauler dans la compréhension rapide mais pas moins approfondie du rôle d’une assurance décès invalidité, ce qu’elle couvre et de quelle façon prétendre à un crédit sans cette assurance.

Comprendre ce que couvre l’assurance décès des prêts à la consommation

L’assurance décès invalidité permet, en cas de décès ou d’invalidité, de vous dispenser pleinement ou partiellement vous et vos héritiers des échéances restantes de ce crédit. Néanmoins, plusieurs conditions qui diffèrent d’une assurance à l’autre viennent encadrer cette couverture. Il existe par exemple des seuils d’invalidité distincts et des exclusions de garanties, comme le décès survenu par la pratique d’un sport dangereux.

Avant d’entrer dans le vif du sujet, il faut noter que l’assurance emprunteur telle que l’assurance décès invalidité n’est pas obligatoire, mais un établissement prêteur peut conditionner la souscription à un crédit à celle d’une telle assurance. Cependant, vous avez le droit de souscrire à une autre assurance que celle proposée par l’organisme, à condition, selon la loi Lagarde de 2010, que les garanties de cette dernière soient équivalentes à celles de l’assurance dispensée par le prêteur.

Les garanties de cette assurance portent au minimum sur le décès (DC) et la perte totale et irréversible d’autonomie (PTIA). Le pan de l’invalidité se compose de ces dernières, de l’Invalidité Permanente Totale (IPT) et de l’Invalidité Permanente Partielle (IPP).

La perte totale et irréversible d’autonomie entre en jeu lorsque, suite à un accident ou une maladie, vous avez perdu la totalité de votre autonomie et cette situation est irréversible. Elle prend également sens dans le cas où vous êtes dans l’incapacité d’exercer votre activité professionnelle, et donc de subvenir à vos besoins. La définition de la PTIA peut changer d’un assureur à l’autre. Une personne couverte par cette garantie se verra généralement obligée d’être aidée par une tierce personne pour pratiquer au moins 3 actes quotidiens, comme se laver, s’habiller, se nourrir ou encore se déplacer.

Dans le cas de l’invalidité permanente totale (IPT), le taux d’invalidité du sujet excède 66 %, tandis qu’elle est comprise en 33 % et 66 % pour l’invalidité permanente partielle (IPP). L’invalidité de l’assuré est définie au moyen d’une visite médicale au cours de laquelle le médecin, choisi par ce dernier, établit un rapport entre son incapacité physique et son incapacité professionnelle. Bien entendu, le taux d’invalidité est défini sur la base des clauses du contrat d’assurance. À noter que l’incapacité fonctionnelle peut être physique ou mentale.

En guise d’exemple, la perte de l’audition ou de la main droite d’un doigtier est considérée comme une invalidité permanente partielle (IPP) tout comme la perte totale de locomotion qui répond à un taux de 65 %. L’invalidité permanente totale (IPT) comprend notamment la cécité totale avec un taux d’invalidité de 85 %. Si le taux d’invalidité est inférieur à 33 %, les garanties ne sont pas applicables. Parmi ces situations d’invalidité non couvertes, on retrouve notamment la pose de prothèse de genou, la perte d’un doigt ou de cinq orteils.

L’IPT est le second niveau d’invalidité considéré par les assureurs qui vous couvre en cas d’incapacité permanente totale vous empêchant d’exercer votre activité professionnelle. L’IPP est appliquée dans le cas d’une invalidité partielle qui se répercute sur votre incapacité à travailler, et donc à rembourser votre prêt.

Ce qu’il est important de comprendre, c’est qu’une invalidité partielle (IPP) ne donne droit qu’au remboursement d’une partie des mensualités restantes proportionnellement au taux d’invalidité de l’assuré, tandis qu’elles sont totalement prises en charge en cas d’invalidité totale (IPT).

Certaines clauses d’exclusion doivent être prises en compte quant à l’assurance décès invalidité, telles que le suicide et la dépression nerveuse, la conduite sans permis d’un véhicule, la pratique de sports dangereux, le décès ou l’invalidité dans le cadre de la pratique d’une profession à risque, ou encore la participation à des actes de guerre.

Le coût d’une assurance décès invalidité d’un crédit à la consommation est fonction de votre profil, votre état de santé, vos habitudes de consommation, votre catégorie socioprofessionnelle, le capital emprunté et le fait que vous empruntez seul ou à deux. Autrement dit, sont pris en compte votre âge, vos revenus, votre métier, si vous pratiquez un sport et si oui lequel, si vous fumez ou consommez de l’alcool, ou encore si vous présentez des problèmes de santé. Par conséquent, le tarif de l’assurance décès invalidité d’un crédit consommation varie d’un assuré à l’autre.

Quel est l’intérêt d’une assurance décès pour un prêt à la consommation ?

Une assurance de prêt à la consommation a en premier lieu pour intérêt de vous protéger en cas de situation de vulnérabilité d’une incapacité de payer les échéances de votre prêt. Grâce à l’assurance, vous êtes alors couvert en cas de décès, mais aussi d’invalidité et de maladie, qu’elle soit temporaire ou permanente. Dans ce contexte, vous n’êtes pas en mesure de travailler, et donc de toucher des revenus pour vous acquitter de vos mensualités. C’est à ce moment précis que l’assurance décès invalidité prend tout son sens, en s’acquittant totalement ou partiellement du reste de vos échéances.

Cette assurance emprunteur couvre également vos proches, soit vos héritiers et votre famille, via un remboursement des mensualités restantes de votre prêt, en cas de décès. Si aucune exclusion de garantie n’intervient, telle qu’un décès causé par la pratique d’un sport dangereux comme l’apnée ou le parachutisme, vos héritiers ne seront pas redevables des échéances restantes du crédit. De plus, cette assurance protège l’organisme prêteur contre les impayés.

L’assurance d’un prêt à la consommation présente sans conteste un intérêt majeur, puisque personne n’est à l’abri des accidents de la vie. Cela peut porter sur un accident de la route, un accident domestique, un accident professionnel ou encore une maladie survenue au cours du contrat d’emprunt. Dans ce contexte, l’assurance permet de se prémunir face à ces risques, pour vous-même mais aussi vos proches.

Sachez que d’autres garanties que celles portant sur le décès, l’invalidité et la maladie peuvent être souscrites. Elles permettent par exemple de couvrir l’incapacité temporaire de travail (ITT) et la perte d’un emploi. Si ces critères ont de l’importance pour vous, vous devez veiller à la présence d’une couverture portant sur l’incapacité totale de travailler et la perte d’emploi.

Les garanties couvrant l’incapacité temporaire totale de travail (ITT) et l’indemnité perte d’emploi (IPE) ne sont pas obligatoirement dans les assurances de bases. Elles doivent souvent être souscrites comme options supplémentaires La première intervient lorsque vous n’êtes pas en mesure de travailler et que vous bénéficiez d’un arrêt maladie. Elle prend en charge vos mensualités pendant la durée de cet arrêt. La seconde vous couvre totalement ou partiellement, selon le contrat, dans le cas d’un licenciement au cours de la période de remboursement du crédit à la consommation.

Néanmoins, il est indispensable d’opter pour une assurance adaptée à votre profil. Il est par exemple totalement inutile de sélectionner une assurance couvrant l’indemnité perte d’emploi (IPE) si vous êtes au chômage ou autoentrepreneur, puisque cette garantie s’applique en cas d’un licenciement. Il n’est pas non plus utile de sélectionner un contrat comprenant une garantie invalidité temporaire de travail (ITT) si vous exercez une profession jugée à risque comme pompier ou convoyeur de fonds.

Que se passe-t-il en cas de décès quand on n’a pas d’assurance ?

En cas de décès au cours d’un contrat de remboursement d’un prêt à la consommation sans assurance décès invalidité, vos héritiers doivent rembourser l’intégralité des mensualités restantes du crédit. Ces derniers sont en droit de refuser l’héritage pour ne pas rembourser la dette. Si vous ne disposez pas des biens et des fonds suffisants, vos héritiers seront donc responsables du remboursement de la dette.

Il faut noter que ce sont vos proches qui ont la responsabilité d’informer l’organisme prêteur du décès de l’emprunteur sous 8 jours. En cas d’absence de paiement des sommes dues, vous recevrez dans un premier temps une mise en demeure de payer de la part de l’organisme prêteur ou d’un huissier de justice. Si cette première étape n’est pas concluante, vous serez ensuite assigné en justice via un recouvrement judiciaire.

C’est dans ce contexte, si le capital restant dû dépasse 4 000 €, votre banque pourra mettre en place une récupération des garanties. Les plus courantes sont le cautionnement et l’hypothèque, soit la vente de votre demeure afin de rembourser l’organisme prêteur.

Où obtenir un prêt à la consommation sans assurance ?

Pour obtenir un prêt à la consommation sans assurance, je vous conseille de vous tourner vers les établissements de prêts en ligne. À la différence des banques traditionnelles, ces derniers dispensent de prêts avec un TAEG (Taux Annuel Effectif Global) attractif et vous obtenez une réponse de principe immédiate.

Ensuite, ces organismes disposent d’un simulateur qui vous donne la possibilité d’analyser au mieux quel crédit vous conviendrait le mieux, soit le nombre de mensualités adapté à votre budget avec une comparaison des taux selon la durée du prêt. En ligne, vous avez ainsi le temps d’évaluer quels prêts sont les plus compétitifs. De plus, les comparateurs sont aujourd’hui reconnus, et vous donnent accès en un coup d’œil aux informations essentielles de plusieurs crédits à la consommation. De cette manière, votre choix est avisé et conscient.

Auprès d’une banque, la procédure est bien plus laborieuse, puisqu’il est souvent nécessaire de prendre rendez-vous avec un conseiller en agence. Pour comparer les prêts, vous devez réaliser cette rencontre auprès de chaque banque qui occupe votre intérêt, constituer un dossier papier pour chacune d’elles, mais aussi attendre l’analyse du dossier pour obtenir une réponse à votre demande. La comparaison des prêts s’avère ainsi moins aisée et beaucoup plus chronophage, et la chance de trouver le crédit le plus compétitif est fortement diminuée. Le ratio entre les efforts pourvus et les résultats obtenus ne vaut pas la peine d’être entrepris.

Bien que l’assurance emprunteur ne soit pas obligatoire, les organismes prêteurs ont le droit de subordonner l’accès à leurs prêts à la souscription d’une telle couverture. En comparant les prêts sur internet, vous pourrez trouver plus facilement un crédit qui ne requiert pas d’assurance décès invalidité. Il sera plus aisé de prétendre à un prêt sans assurance si vous disposez d’un profil solide. Cela signifie d’avoir des revenus confortables, d’effectuer un apport personnel et de présenter une garantie convaincante et un taux d’endettement bas.

Plus précisément, un profil sérieux s’appuie sur des revenus confortables, une épargne constituée et une gestion des comptes raisonnable. Réaliser un apport personnel peut également encourager l’établissement prêteur à accepter votre renoncement à l’assurance décès invalidité. Plus cet apport est important, plus cela participe en faveur de votre souhait. Il est également possible d’apporter une garantie telle qu’une caution, c’est-à-dire un tiers qui se porte garant de votre prêt, l’hypothèque ou le nantissement. Ce dernier représente la caution du prêt via un bien mobilier, immobilier ou financier comme une assurance-vie. Enfin, votre taux d’endettement ne doit certes pas dépasser 33 %, mais doit surtout être au plus bas.

Voir le prêt Cetelem

Guide pas à pas : Comment obtenir un prêt à la consommation sans assurance décès ?

Ce guide a pour vocation de vous suivre dans chaque étape de votre demande de prêt à la consommation sans assurance décès. Bien que cette procédure soit simple, vous aurez toutes les clés en main pour ne rien omettre.

Étape 1 : Effectuez une simulation en ligne

<span id="_step_0">Étape 1 : Effectuez une simulation en ligne</span>

Rendez-vous sur le site internet de l’établissement prêteur et réalisez une simulation en quelques secondes selon le montant que vous souhaitez emprunter et les mensualités qui vous conviennent. Il sera également requis d’indiquer la nature du projet à financer.

Étape 2 : Optez pour le prêt le plus adapté

<span id="_step_1">Étape 2 : Optez pour le prêt le plus adapté</span>

L’établissement prêteur vous présente plusieurs prêts avec des caractéristiques différentes, afin de choisir votre crédit avec précision. Vous pouvez ainsi anticiper le coût total de votre crédit, hors assurance décès. Il vous suffit de sélectionner celui qui répond au mieux à vos besoins, afin de poursuivre votre demande.

Étape 3 : Renseignez les informations demandées

<span id="_step_2">Étape 3 : Renseignez les informations demandées</span>

La demande de prêt à la consommation est instaurée via un formulaire en ligne. Au sein de celui-ci, vous devrez transmettre vos coordonnées, vos moyens de contacts, votre situation personnelle, ainsi que vos revenus, vos charges et votre activité professionnelle. Pour un prêt à la consommation non affecté, Cetelem ne demande aucun justificatif.

Étape 4 : Choisissez votre assurance décès

<span id="_step_3">Étape 4 : Choisissez votre assurance décès</span>
C’est lors de cette étape, après avoir complété le formulaire de demande, que vous indiquerez si vous souhaitez souscrire à une assurance décès pour votre prêt. Si vous n’êtes pas désireux d’être assuré, vous devrez cocher la case “Sans Assurance”.

Demander un prêt Cetelem

Les meilleurs prêts à la consommation sans assurance décès en 2024

J’ai regroupé ici les prêts à la consommation sans assurance décès qui méritent votre attention. De cette manière, vous pourrez effectuer un choix avisé et réfléchi, selon vos besoins.

Cetelem– Allégez les 6 premières échéances de votre crédit consommation sans assurance décès

DECENT
Cetelem
7.0
Services en ligne
6.5
Service client
9.0
Variété de prêts disponibles
6.0
Délai de financement
Visiter le site

Si vous recherchez un prêt à la consommation sans contracter une assurance décès, le prêt personnel de Cetelem vous permet d’emprunter jusqu’à 75 000 € à un TAEG compris entre 1,9 % à 22,31 % sur 84 mois maximum.

Pour demander votre prêt sans assurance décès, cela se passe via une simulation en ligne, à l’issue de laquelle plusieurs prêts différents vous sont présentés suite aux caractéristiques renseignées. Vous sélectionnez celui qui vous convient et recevez une réponse de principe immédiate. L’ensemble de la procédure, jusqu’à la signature, s’effectue en ligne.

Ce prêt dispose de plusieurs fonctionnalités en ligne vous donnant la possibilité, en cours de contrat, de moduler vos mensualités, par exemple en cas de situation financière désobligeante. Il est également permis de reporter jusqu’à 2 fois par an une échéance et de modifier la date de prélèvement à votre guise.

L’offre de Cetelem est d’après moi particulièrement compétitive par l’autonomie qu’elle dispense mais aussi par son option gratuite permettant d’alléger vos 6 premières mensualités. De cette manière, vous entamez le calendrier de vos échéances avec douceur, le temps de vous adapter à votre rythme au remboursement de ce prêt. Les sommes déduites de ces six premiers mois sont redistribuées sur le reste des mensualités de remboursement.

En guise d’exemple, si vous empruntez 10 000 € sur 36 mois, vos mensualités s’élèveront à 307,13 € sans assurance décès, et le coût total de votre prêt sera de 11 056,68 €. Avec l’option paliers allégeant les 6 premiers mois de remboursement, vous serez redevable de 168 € sur 6 mois, puis de 337,82 € sur les 30 mois restants.

Après avoir effectué la simulation sur le site de Cetelem, vous devrez remplir un formulaire de vos informations personnelles et professionnelles, puis télécharger votre pièce d’identité, votre RIB, un justificatif de domicile et un justificatif de revenus.

Simuler un prêt Cetelem

Youdge – Obtenez le meilleur crédit consommation sans assurance décès en moins de 5 minutes

Très bien
Youdge
7.5
Services en ligne
8.0
Service client
9.0
Variété de prêts disponibles
7.0
Délai de financement
Visiter le site

Pour sélectionner le crédit à la consommation sans assurance décès le plus attractif, la meilleure option est d’utiliser un comparateur en ligne de prêts personnels tel que Youdge. Cet outil compare une vingtaine d’organismes selon les critères de prêt que vous renseignez et votre profil. Ces crédits présentent des TAEG compris entre 0,2 % à 20,77 % et leur montant n’excède pas 75 000 €.

Le fonctionnement de Youdge est simple, puisque vous réalisez une unique demande en ligne en moins de 5 minutes, et ce, pour une vingtaine de prêts à la consommation en même temps. De plus, vous économisez nettement votre temps, car vous recevez une réponse de principe immédiate de l’ensemble de ces établissements, et savez en quelques secondes lesquels sont adaptés à votre profil.

Cette demande requiert que vous apportiez vos informations personnelles, financières et professionnelles. À son issue, vous recevez une liste des établissements favorables à votre demande, avec un récapitulatif synthétique des caractéristiques de leurs prêts, dont le TAEG. De cette manière, vous effectuez une décision avisée sur la base de prêts accessibles à votre profil. Vous êtes redirigé vers le site internet de l’organisme prêteur sélectionné afin d’émettre votre demande.

Comparer les prêts Youdge

Younited Credit – Recevez une réponse définitive immédiate

Younited Credit
9.0
Services en ligne
8.0
Service client
8.0
Variété de prêts disponibles
8.0
Délai de financement
Visiter le site

Pour contracter un prêt personnel non affecté sans assurance décès, vous pouvez vous tourner vers celui que dispense Younited Credit. Cet établissement vous permet d’emprunter entre 1000 € et 50 000 € sur une durée de 6 à 64 mois et avec un TAEG compris entre 0,9 % à 21,98 %. En outre, puisque les prêts délivrés par Younited Credit ne sont pas affectés, aucun justificatif d’achat ou d’utilisation des fonds n’est demandé. D’après moi, c’est une solution très adaptée pour si vous souhaitez entreprendre un projet personnel, des travaux dans votre logement ou préparer des vacances.

La demande de prêt à la consommation s’effectue totalement en ligne sur le site de Younited Credit. Une réponse de principe immédiate vous est délivrée à la suite d’un formulaire rempli de vos informations personnelles et financières. Il ne faudra attendre que 24 heures ouvrées avant de recevoir une réponse définitive.

D’ailleurs, si vous souhaitez contracter un crédit inférieur ou égal à 3000 €, l’organisme vous délivre une réponse définitive immédiate. Ainsi, vous gagnez énormément de temps. L’utilisation d’un agrégateur bancaire permet en effet à Younited Credit d’interroger votre banque en quelques secondes.

Conseils pour choisir un prêt à la consommation sans assurance décès

Dans cette section, j’ai regroupé quelques conseils pour vous épauler dans votre sélection d’un prêt à la consommation, sans souscrire à une assurance décès.

Vérifiez les fonctionnalités du prêt

Choisir un prêt à la consommation sans assurance décès doit être bien réfléchi. Vous devez mettre toutes les chances de votre côté pour être le plus confortable possible, et ne pas vous retrouver bloqué dans une situation financière désagréable.

Pour se faire, il est conseillé de s’intéresser aux crédits à la consommation qui présentent des possibilités de gestion autonome de vos échéances. Parmi ces fonctionnalités, le fait de moduler à la baisse vos mensualités à tout moment en cas de besoin est particulièrement utile. La modification de la date de prélèvement doit également occuper votre analyse des prêts à la consommation.

Qui dit autonomie et flexibilité, dit une application mobile ergonomique avec un grand champ des possibles. Je vous conseille de vérifier la mise en place des fonctionnalités citées ci-dessus. Faire appel à un conseiller est sans conteste beaucoup plus chronophage que d’exécuter vous-même les modifications désirées depuis votre smartphone.

Utilisez un comparateur en ligne

Le meilleur outil pour effectuer un choix judicieux dans le domaine des crédits à la consommation, c’est de recourir à un comparateur en ligne. D’une part, les offres sont beaucoup trop nombreuses pour être analysées l’une après l’autre. D’autre part, il peut être assez laborieux d’effectuer une demande pour chacun des établissements prêteurs.

Avec un comparateur en ligne, vous obtiendrez uniquement la liste des organismes qui ont déjà délivré un avis de principe favorable à votre recherche. La procédure s’établit sur la base d’une unique demande pour une quantité exhaustive de prêts à la consommation qui répondent à vos besoins.

Concrètement, vous gagnez du temps mais vous êtes surtout, grâce à cet outil, maître de votre choix. Les caractéristiques de l’ensemble des prêts sont visibles en un coup d’œil, afin d’effectuer une décision intelligente et rapide suite à une simulation en 4 minutes.

Constituez un dossier sérieux

Le choix de votre prêt à la consommation est avant tout fonction des possibilités qui s’offrent à vous. Pour ne pas restreindre ces dernières, et au contraire les optimiser, constituez un dossier solide. Pour se faire, votre taux d’endettement doit avant tout être inférieur à 33 %, celui-ci étant calculé selon le rapport entre vos revenus et vos charges. En toute logique, moins vous empruntez, plus vous avez de chance d’obtenir une réponse favorable de l’organisme. Certains emprunteurs délivrent une réponse définitive sous 24 heures.

Ensuite, effectuer un apport peut être le geste qui débloque votre accès à un prêt sans assurance décès. De la même manière, présenter une épargne importante peut faire basculer la balance en votre faveur. Bien entendu, puisque les organismes vérifient avant tout la sécurité sur le long terme de leur emprunteur et des fonds prêtés, des revenus confortables doivent alimenter votre compte bancaire mensuellement.

Découvrir le prêt Cetelem

Conclusion

Obtenir un prêt à la consommation sans assurance décès n’est finalement pas impossible. D’après la loi, il n’est pas obligatoire de souscrire à une telle garantie bien que certains établissements prêteurs la rendent obligatoire. Dans tous les cas, plus votre dossier est sérieux, plus vous pouvez prétendre à un tel produit sans assurance. Plusieurs moyens permettent de solidifier votre dossier, parmi lesquels l’apport personnel et une garantie convaincante, comme le nantissement.

Fondamentalement, il existe différentes solutions vous permettant d’accéder à un crédit conso sans assurance décès invalidité. La première étant d’user des comparateurs en ligne, qui allient rapidité et efficacité tant dans leur utilisation que dans les résultats obtenus. Vous accédez uniquement aux prêts qui vous sont favorables et le choix effectué est basé sur vos besoins. Des prêts sont quant à eux associés à des capacités de gestion autonome tels que la modulation des échéances ou la pause d’un mois dans vos remboursements.

De ce fait, mon intérêt se porte immédiatement vers le prêt à la consommation de Cetelem. La demande s’effectue en quelques minutes suite à une simulation rapide à l’issue de laquelle vous pouvez anticiper le coût total du crédit. Cetelem vous permet de baisser le montant de vos mensualités à tout moment, mais aussi de les augmenter si vous le pouvez pour clôturer au plus tôt votre calendrier des échéances. Vous gérez avec autonomie votre prêt depuis l’application mobile de l’établissement ou votre espace client.

FAQ

L’assurance est-elle obligatoire pour un prêt à la consommation ?

Non, l’assurance n’est pas obligatoire pour un prêt à la consommation. Néanmoins, il est possible que certains établissements subordonnent l’accès à leurs produits d’emprunt à une assurance décès invalidité. Pour trouver un crédit à la consommation sans une telle assurance, vous pouvez recourir aux comparateurs en ligne. En l’absence d’une couverture, je vous conseille de choisir avec soin votre prêt. En cas de besoin, il est préférable d’opter pour un prêt qui vous permet, par exemple, de baisser le montant de vos mensualités. Avant de souscrire à un prêt, prenez connaissance des conseils que je vous donne pour faire le meilleur choix.

Quels sont les types de prêts à assurer ?

Les types de prêts à assurer obligatoirement sont les crédits immobiliers. En effet, il est impossible d’obtenir un prêt immobilier sans assurance décès car bien que cela ne soit pas une obligation instaurée par la loi, aucun établissement ne souhaite prendre le risque d’un défaut de paiement. Les assurances associées à un prêt permettent effectivement de couvrir l’emprunteur mais aussi le prêteur. Obtenir un prêt à la consommation sans assurance est possible, pour se faire, suivez notre guide pas-à-pas conçu à cet effet.

Que se passe-t-il en cas d’emprunt à deux d’un prêt à la consommation sans assurance ?

En cas d’emprunt à deux d’un prêt à la consommation sans assurance, le risque est qu’en cas de décès, le co emprunteur survivant est redevable à 100 % des échéances restantes. Cette situation est la même en cas d’invalidité, de maladie, ou de perte d’emploi. Avec une assurance décès, celle-ci prend en charge la moitié du capital restant dû. Pour comprendre les tenants et les aboutissants d’une assurance décès invalidité, et constituer un dossier solide pour votre prêt, consultez notre section détaillée à ce sujet.

Solène Reboulet
Écrit par
Solène est rédactrice web spécialisée dans la finance et les évolutions digitales qui l’influencent. Diplômée d’un Master de Philosophie, ses productions offrent un regard objectif sur un travail de fond analytique. Lorsqu’elle ne fait pas virevolter sa plume, vous la trouverez toujours en pleine nature, la vue portée sur les paysages provençaux.