spinner
Déclaration publicitaire

Crédit pour les chômeurs — obtenir un crédit sans emploi 2022

23 octobre 2022

Lorsqu’on est demandeur d’emploi, décrocher un prêt constitue un véritable casse-tête. En effet, la plupart des banques exigent divers documents, notamment les bulletins de salaire et les relevés bancaires actuels, pour évaluer la solvabilité d’un client. Pour bénéficier d’un crédit, le chômeur devra donc fournir davantage de garanties pour rassurer le prêteur.

Mais heureusement, il existe plusieurs alternatives en dehors du système bancaire qui permettent à un chômeur d’obtenir plus facilement un prêt à la consommation. Il s’agit notamment du micro-crédit et des prêts de la CAF. Si vous êtes au chômage, vous pouvez recourir à certaines de ces solutions pour accroître vos chances d’obtenir un prêt.

Est-il possible de souscrire un prêt en étant au chômage ?

Heureusement, l’obtention d’un prêt en étant au chômage est encore possible, malgré la complexité de la démarche ! En effet, la banque ne se contente pas d’évaluer la situation professionnelle pour confirmer la solvabilité du demandeur de prêt. Elle examine également vos antécédents professionnels (périodes d’activité ou d’inactivité), votre démarche de recherche d’emploi, vos projets professionnels et autres.

Pour vérifier vos déclarations, l’établissement de crédit considère plusieurs éléments justificatifs, tels que :

  • le reste à vivre.
  • le dernier avis d’imposition.
  • les derniers bulletins de salaire.
  • les derniers relevés bancaires.
  • les garanties prévues.

En cas de refus de votre demande par la banque, tout n’est pas perdu. Vous pourrez peut-être obtenir un prêt auprès d’une institution financière spécialisée. Les prêts entre particuliers, le microcrédit personnel, le microcrédit de la CAF et les aides de Pôle Emploi ne sont que quelques exemples.

Les solutions pour obtenir un prêt sans emploi

En raison des faibles revenus et de l’absence de fiches de paie, il n’est pas aisé d’obtenir un prêt pour chômeurs auprès d’une banque. Cependant, il existe plusieurs moyens d’obtenir un prêt même si vous êtes au chômage.

Malgré les nombreux critères restrictifs, les banques proposent des formules de prêt alternatives adaptées aux personnes à faibles revenus, comme les chômeurs.

  1. Les offres express de microcrédit

Plusieurs organismes de crédit proposent des fonds sous forme de microcrédits express sans exiger de justificatifs de revenus. Cette forme de mini-prêt est une excellente solution pour les personnes qui ont besoin d’un prêt ponctuel, car elle est rapide et facile.

Les meilleures offres de mini-crédit en ligne :

Organisme Montant TAEG Mensualités Délai de réponse Frais de dossier
Finfrog 100 à 600 € 3,75 % – 4,16 % 4 mois 24h Non
Lydia 100 à 1 500 € 2,99 % – 21 % 3 mois 7-8 jours Non
Faire glisser
  1. Crédit renouvelable

Les chômeurs ont accès au crédit renouvelable (ou crédit revolving) proposé par les établissements de crédit. Il s’agit d’un prêt dont le capital est rechargé au fur et à mesure que vous remboursez la dette. C’est un prêt non affecté : vous n’avez donc pas à fournir de justificatif d’achat pour l’obtenir.

Avec un crédit renouvelable, vous pouvez emprunter jusqu’à 6 000 € pour une durée maximale de 60 mois (ou 36 mois pour les montants inférieurs à 3 000 €).

Les meilleures offres de crédit renouvelable en ligne sans justificatif :

Organisme Montant TAEG fixe Durée Disponibilité des fonds Frais de dossier
Cetelem 500 à 4 000 € À partir de 6,17 % 3 – 60 mois Sous 48h Non
Cofinoga 500 à 4000 € À partir de 6,10 % 3 – 60 mois Sous 48h Non
Cofidis 500 à 6 000 € À partir de 8,35 % 16 – 60 mois Sous 48h Non
Faire glisser
  1. Prêt entre particuliers

Les demandeurs d’emploi ne sont pas contraints de s’adresser à une banque pour obtenir un prêt. Le prêt entre particuliers est une solution tout indiquée si vos connaissances peuvent vous prêter de l’argent. Beaucoup plus simple à mettre en place qu’un prêt classique, ce système permet aux chômeurs d’accéder facilement au financement.

Younited Credit est la seule société de prêt personnel agréée par les autorités de surveillance prudentielle françaises. Grâce à sa plateforme en ligne, elle met en relation des personnes ayant besoin d’argent avec des investisseurs, y compris des demandeurs d’emploi.

  1. Prêt avec garant

Cette forme de prêt convient aux personnes dont les revenus sont insuffisants pour demander un prêt classique, comme c’est le cas pour les chômeurs en général.  Le principe est simple : faire appel à un proche comme garant qui devra payer la dette à la place de l’emprunteur en cas de défaillance.

Le garant doit donc disposer d’une source de revenus importante et fiable. Si l’emprunteur ne paie pas ses mensualités, cette responsabilité incombe au garant.

  1. Prêt avec co-emprunteur

Cette forme de prêt est destinée aux personnes qui souhaitent prêter de l’argent conjointement avec une autre personne dans un but commun. Lors de la demande d’un prêt conjoint, les banques examinent les revenus et la situation professionnelle des deux partenaires. Cette solution peut être désavantageuse pour les demandeurs d’emploi qui souhaitent contracter un prêt en solo, ou si l’un des partenaires ne dispose pas des fonds nécessaires.

  1. Rachat de crédit

Avec la perte d’un emploi, il est difficile de rembourser les prêts précédemment accordés. Le rachat de crédit permet à un chômeur de regrouper toutes ses dettes et ainsi de réduire ses mensualités. La durée de remboursement du capital restant dû est donc prolongée.

Le rachat de crédit reste une option viable, surtout si les taux d’intérêt ont considérablement baissé depuis les premiers remboursements. Cette alternative peut aider le chômeur à retrouver l’accès aux prêts grâce à la réduction de son taux d’endettement (inférieur à 33 %).

Prêts et subventions des organismes publics

L’État propose différentes solutions de financement pour aider les chômeurs. Plus avantageux, ces crédits nécessitent toutefois le respect de certains critères.

  1. Le microcrédit social

Le micro-crédit social est un prêt personnel ou professionnel d’un montant compris entre 300 et 8 000 €, conformément au décret n° 2022-124 du 4 février 2022. Il est garanti à hauteur de 50 % par l’État via la Caisse des Dépôts et Consignations. La distribution est assurée par les banques partenaires.

Par ailleurs, la durée de remboursement du prêt pour un projet personnel d’insertion est comprise entre 6 mois et 7 ans, en fonction de votre capacité de remboursement. Le taux d’intérêt varie en fonction de votre situation personnelle.

En cas de remboursement anticipé de votre microcrédit, vous n’aurez pas de frais supplémentaires. De plus, aucun frais de dossier ni d’assurance emprunteur ne sont à prévoir.

  1. Le microcrédit social de l’Adie

Pour les demandeurs d’emploi, il est possible de demander un prêt à l’Adie (Association pour le Droit à l’Initiative Economique). Cet organisme accorde des microcrédits d’un montant maximum de 10 000 €. Toutefois, vous devez motiver votre demande par la recherche d’un nouvel emploi ou la création d’une entreprise.

  1. Les prêts de la CAF

La CAF (Caisse d’Allocations Familiales) accorde des financements aux personnes en difficulté financière, comme les chômeurs. Les principales propositions de financement en faveur des chômeurs sont :

  • Le prêt d’honneur finançant l’achat d’un véhicule ou sa réparation pour un montant allant de 1 000 à 3 500 €.
  • Le prêt préventif finançant le renouvellement d’une voiture pour un montant maximum de 1 200 € à taux zéro.

Les conditions d’obtention de ces prêts, ainsi que leurs montants, diffèrent d’une CAF à l’autre. Les remboursements sont effectués par prélèvement sur les allocations versées.

En outre, la CAF ne transfère pas le montant emprunté sur le compte bancaire de l’emprunteur. Elle crédite directement le fournisseur du service ou du bien.

  1. Les aides et prêts financiers de Pôle Emploi

Lorsque vous êtes au chômage, l’obtention d’un microcrédit peut vous aider à réaliser vos projets professionnels ou à accélérer votre réintégration dans le monde du travail. Dans cette perspective, Pôle Emploi propose des aides financières pour des projets visant à faciliter le retour à l’emploi. Ces solutions comprennent :

  • Une aide au déplacement pouvant aller jusqu’à 5 000 €, accordée aux chômeurs qui retrouvent un emploi pendant plus de 3 mois.
  • Une aide au permis de conduire pouvant aller jusqu’à 1 200 €, à condition que vous soyez bénéficiaire de l’ARE ou du RSA.
  • Le prêt à taux zéro NACRE permettant d’obtenir un prêt jusqu’à 10 000 € sans garantie.
  • L’ACRE réservée à la réduction des coûts liés à la création d’une entreprise.
  1. Prêt sur gage

Le prêt municipal sur gage est possible pour les personnes ayant peu de revenus mais des biens de valeur. Toute personne, y compris les chômeurs, peut contracter un prêt sur gage sans condition de ressources.

Il s’agit d’un prêt d’argent en échange d’un objet de valeur (le gage). Le montant accordé est compris entre 50 et 70 % de la valeur initiale du gage. Le remboursement inclut le paiement d’intérêts.

Nos conseils pour faire une demande de prêt personnel en étant au chômage

En matière de prêt bancaire, plus le dossier de l’emprunteur contient d’éléments positifs, plus il a de chances d’obtenir une réponse favorable. Ainsi, que ce soit pour un prêt classique ou un prêt en ligne pour les chômeurs, mieux vaut mettre toutes les chances de son côté en constituant un dossier solide.

Quelques conseils pour présenter une demande irréprochable de prêt personnel pour chômeurs :

  1. Privilégiez une période de remboursement courte

Une courte période de remboursement est une excellente solution si vous avez récemment perdu votre emploi. En procédant ainsi, vous pourrez payer toutes les mensualités avant l’expiration de votre droit aux allocations de chômage.

  1. Déterminez votre taux d’endettement

En matière de prêts, le taux d’endettement (revenus moins dépenses et charges mensuelles) est un indicateur primordial. Ce critère permet aux banques de vérifier la solvabilité de l’emprunteur. Il doit rester inférieur à 33 % de vos revenus, même si vous êtes au chômage.

  1. Présentez des garanties

Lorsqu’un demandeur d’emploi sollicite un prêt, la banque peut estimer sa demande insuffisamment solide en raison de la baisse de ses revenus. Il est donc judicieux de prévoir une garantie pour se protéger en cas de défaillance. Les garanties les plus importantes qu’un chômeur peut faire valoir pour rembourser un prêt personnel incluent notamment :

  • un réméré.
  • une garantie hypothécaire.
  • une caution solidaire d’une personne ou d’une société de cautionnement.
  • le nantissement d’un contrat d’épargne tel que l’assurance-vie, les comptes à terme, et autres.
  1. Profitez de la concurrence

Les conditions d’acceptation diffèrent d’un établissement de crédit à l’autre. Pour cette raison, il est opportun de comparer les conditions et les taux. Vous pouvez élargir votre recherche en vous référant aux simulations de crédit en ligne et aux autres établissements de crédit pour les chômeurs. En multipliant les demandes, vous augmentez vos chances d’être accepté(e).

Conclusion

Pour des raisons de solvabilité, les banques sont réticentes à satisfaire les demandeurs de crédit au chômage qui ne disposent pas de garanties solides. Heureusement, il est possible d’obtenir des prêts aussi bien à l’intérieur du système bancaire (micro-crédit, rachat de crédit) qu’à l’extérieur (micro-crédit social, crédit CAF ou Pôle Emploi). Pensez surtout à mettre toutes les chances de votre côté en constituant un dossier irréprochable et en jouant sur la concurrence entre les établissements prêteurs.

FAQ

Quels projets peut-on financer avec un prêt chômage ?

Le prêt chômage peut être utilisé pour financer diverses initiatives, notamment :

  • des soins de santé.
  • des frais de caution.
  • l’achat d’une voiture.
  • un permis de conduire.
  • un bien de première nécessité.
  • une formation professionnelle.
  • des frais juridiques ou d’obsèques.

Dans l’attente d’un nouvel emploi, de nombreux chômeurs décident de demander un prêt pour couvrir leurs dépenses quotidiennes.

La CAF peut-elle accorder des prêts sociaux ?

Pour faciliter la réinsertion des chômeurs dans la vie professionnelle, la CAF accorde des prêts à taux zéro. Selon la région, le montant prêté varie de 1 000 à 3 500 €. Par ailleurs, le prêt préventif (jusqu’à 1 200 €) peut être utilisé pour minimiser ou réduire les dettes, par exemple en remplaçant une voiture.

À qui s’adresser pour obtenir un crédit chômage ?

Le demandeur d’emploi peut s’adresser à un établissement financier spécialisé dans le microcrédit en ligne sans justificatif de revenus ni bulletin de salaire. Il peut également se tourner vers des organismes sociaux tels que :

  • la CAF.
  • le Crédit Municipal.
  • le Pôle emploi.
  • le Centre Communal d’Action Sociale (CCAS).
  • la Croix Rouge.

Rachat de crédit pour chômeur : est-ce une bonne idée ?

Un chômeur peut effectuer un rachat de crédit pour fusionner tous ses prêts et réduire ses mensualités. Cela permet de réduire le taux d’endettement tout en augmentant le montant du reste à vivre. Il sera alors possible de contracter un nouveau prêt.

Puis-je continuer à utiliser ma carte de crédit renouvelable si je suis au chômage ?

Oui, vous pouvez continuer à utiliser les fonds disponibles sur votre compte de crédit renouvelable. Les conditions d’utilisation et de remboursement restent intactes malgré le changement de votre situation professionnelle.

Liwa Waris
Écrit par
Liwa est spécialisé dans la production de contenus financiers. Avec une décennie d'expérience, Liwa souhaite rendre les informations financières accessibles.