Déclaration publicitaire

Se Lancer En Bourse 2024 : de la passion à la pédagogie, l’aventure d’un autodidacte

Mise à jour : 19 janvier 2024

Gwenn Rohart, fondateur du blog Se Lancer En Bourse, revient pour FinMag sur la genèse de ce site qui s’est donné pour mission de rendre la bourse compréhensible et accessible à tous, déconstruisant l’idée préconçue que seuls les initiés pouvaient s’y aventurer..

 

Par Marie-Ange Nodar

Se Lancer En Bourse 2024 : de la passion à la pédagogie, l’aventure d’un autodidacte

Comment vous est venue l’idée de démarrer votre blog “Se Lancer En Bourse” ?

En 2020, j’ai développé un intérêt pour le monde de la bourse. À l’époque, j’ai principalement exploré des contenus sur YouTube, mais le choix était limité comparé à la profusion actuelle. J’ai trouvé que c’était difficile. Les vidéos présentaient souvent des termes complexes ou plongeaient rapidement dans des sujets avancés. C’est alors que j’ai décidé de me former sérieusement dans le domaine de la bourse.

L’année suivante, j’ai envisagé la création d’un site dédié, axé spécifiquement sur les débutants et privilégiant la simplicité. L’idée était de démystifier la perception répandue selon laquelle la bourse est réservée aux initiés, aux professionnels ou aux personnes fortunées, ce qui est en réalité une idée reçue.

Le blog Se Lancer En Bourse était né.

De quel univers provenez-vous ? Avez-vous étudié la finance ?

Je n’avais aucune expérience dans le domaine financier au départ. Plus jeune, je créais beaucoup de vidéos. J’ai pensé que je pourrais en faire une carrière, alors je me suis orienté vers une faculté d’audiovisuel. Mais le programme était plutôt théorique, et je m’ennuyais la plupart du temps. Pendant mes moments libres, j’ai commencé par lire des livres, initialement axés sur le développement personnel, mais qui abordaient également les finances personnelles de manière générale.

C’est là que j’ai réalisé que pour améliorer la gestion de mes finances et augmenter mes revenus, il n’y avait pas beaucoup d’options. J’avais le choix entre :

  • créer une entreprise ;
  • m’engager dans la bourse ;
  • investir dans l’immobilier.

En raison de mes craintes liées à l’emprunt en tant qu’étudiant, l’immobilier ne semblait pas adapté à mon profil. J’ai alors considéré la bourse comme une option intéressante. Au fil du temps, ma fascination pour ce domaine a grandi.

En somme, ce qui avait débuté comme un passe-temps est devenu une véritable passion, occupant désormais une grande partie de mon temps.

Que trouve-t-on sur votre blog ?

Sur mon blog, je me concentre principalement sur la création d’articles, abordant des sujets comme les meilleures stratégies d’investissement pour les débutants et les conseils sur l’investissement avec des ETF.

En plus de cela, je réalise des interviews. Les interviews sont particulièrement captivantes, surtout lorsque je discute avec des personnes qui gèrent un blog ou une chaîne YouTube, bénéficiant déjà d’une audience considérable ou ayant une expérience de 5 à 10 ans dans le domaine. Ces individus ont une expertise qui dépasse la mienne, et c’est incroyablement instructif d’apprendre de ceux qui ont une longueur d’avance.

De plus, la diversité des perspectives est un aspect essentiel, car dans le monde de la bourse, il y a ceux qui investissent uniquement dans des actions individuelles et d’autres qui privilégient les fonds cotés (ETF), regroupant de nombreuses actions dans une seule entité.

L’intérêt réside dans le fait d’obtenir différents points de vue, car il n’y a pas de vérité absolue, et souvent, les deux approches peuvent être complémentaires. En interviewant des personnes aux perspectives variées, qui parfois se contredisent, on offre une opportunité aux lecteurs d’apprendre et de progresser en même temps que moi.

Mes articles couvrent également des sujets comme les bases de l’investissement et la sélection des meilleurs ETF en actions parmi les quelques 1 600 disponibles en Europe.

Comment vous êtes-vous fait connaître ?

Mon site a récemment dépassé les 100 visiteurs par jour, ce qui équivaut à environ 3 000 visiteurs par mois. Pour accroître sa visibilité, j’ai principalement utilisé des articles optimisés pour les moteurs de recherche (SEO), en répondant à des requêtes spécifiques sur Google.

Par exemple, j’ai rédigé un article sur les actions aristocrates, un terme relativement spécialisé et connu des personnes investissant en bourse, mais inconnu du grand public. L’idée est de se démarquer en traitant des requêtes où la concurrence est moins féroce.

Par exemple, écrire sur ce qu’est un compte-titres ordinaire (CTO) est moins avantageux, car de nombreuses grandes banques et le gouvernement ont déjà abordé ce sujet, ce qui peut rendre difficile de se positionner en tant qu’autorité.

En exploitant ces opportunités, j’ai réussi à développer mon site en profitant d’un trafic régulier grâce à Google.

Vous proposez une formation ? Que comprend-elle ? Quid des tarifs ?

Au départ, je proposais des coachings, ce qui était très gratifiant car on a un impact direct sur la vie d’une personne. Mais j’ai réalisé que si demain, 20 personnes souhaitent se former en même temps, je ne pourrais pas leur offrir des coachings individuels.

Parfois, les gens ont simplement besoin d’une information ou d’une méthode, donc j’ai décidé de transformer mes coachings en une formation. Cela suit le principe du site, visant à rendre les concepts complexes de la bourse simples. J’essaie de simplifier au maximum pour que la formation soit accessible à ceux qui veulent se lancer en bourse. Cette formation va droit au but et dure 1h15. Je la mets régulièrement à jour pour l’améliorer.

Elle est actuellement proposée à 99,00€. J’envisage d’ajuster les tarifs ou de créer trois offres différentes : une avec les bases, une plus avancée et une incluant des sessions de coaching pour ceux qui veulent un suivi plus personnalisé.

Les personnes peuvent s’inscrire directement depuis le site, soit via la newsletter avec un guide offert listant 11 ETF intéressants pour commencer à investir, soit directement sur la page de vente pour ceux qui sont prêts à se former rapidement.

Quels conseils pourriez-vous donner à un néophyte ?

Le conseil que je considère comme le plus crucial, c’est de constituer une épargne de précaution avant d’investir. L’épargne de précaution consiste simplement à avoir une réserve de sécurité sur un livret A, un livret d’épargne populaire (LEP), ou des livrets similaires.

Cela permet de faire face aux imprévus du quotidien, que ce soit des frais médicaux inattendus ou une perte soudaine d’emploi. Il est recommandé d’avoir une réserve équivalant à 3 à 6 mois de dépenses pour couvrir tous les imprévus. Cela procure une tranquillité d’esprit, même si l’objectif n’est pas de faire fructifier cet argent, mais simplement d’assurer une sécurité financière.

Une fois cette réserve établie, la prochaine étape est de se former pour comprendre les bases de la bourse. Il est essentiel de comprendre pourquoi les cours montent, descendent, et fluctuent en permanence, ainsi que les risques associés. Se former est désormais plus accessible grâce aux nombreuses ressources en ligne, bien que les livres restent une excellente source, condensant des années d’expertise en quelques heures de lecture.

Il est crucial d’éviter de se lancer directement sur les réseaux sociaux, car les avis peuvent être biaisés ou erronés, surtout pour les débutants. Les réseaux sociaux peuvent être utiles une fois que l’on maîtrise les bases. Il faut aussi prendre en compte que l’investissement en bourse est un engagement à long terme (5 ans minimum), car cela permet de minimiser les risques à mesure que la durée d’investissement s’allonge.

Le dernier conseil est de passer à l’action. Même si l’on acquiert des connaissances, il est essentiel de mettre en pratique. Je recommande toujours de commencer avec une somme qui ne génère pas d’appréhension. Cela permet de se familiariser avec le processus sans craindre de grosses pertes en cas d’erreurs.

Si vous voulez avoir plus d’informations sur Se Lancer En Bourse, le site est accessible juste ici https://selancerenbourse.fr/ 

Marie-Ange Nodar
Écrit par
Basée dans le Sud-Ouest, elle décrypte pour vous les actualités financières.